Adriana Pitelberg jette un regard désabusé sur ses jambes croisées. Comme toujours, ses pieds ne touchent pas le sol et même en tendant la pointe au maximum, ils ne parviennent pas à reposer calmement sur le carrelage en ciment coloré du bar. Ils s’agitent et battent la mesure. Entre ses doigts Adriana Pittelberg fait tourner une carte de visite rose.

Publicités