{Et bien, chantons maintenant}

Parce que oui, s’il y a une chose à J-1 de l’ouverture des Fêtes de Bayonne, c’est l’apprentissage des paroles des chants à connaître absolument. Cette année je pense que pour nous ce sera encore du yaourt, façon yaourt quand je chante certaines chansons made in US.

1) Hegoak (Txoria txori)

Hegoak ebaki banizkio / Neuria izango zen / Ez zuen alde egingo / Hegoak ebaki banizkio / Neuria izango zen / Ez zuen alde egingo / Bainan horrela / Ez zen gehiago xoria izango / Bainan horrela / Ez zen gehiago xoria izango / Eta nik, xoria nuen maite / Eta nik eta nik, xoria nuen maite / Lala lala lala lala lalaaa,Lala lala lala lalaaaaa, Lala lala lala lala lalaaaa, Lala lala lala lalaaaaa / Bainan horrela / Ez zen gehiago xoria izango /Bainan horrela / Ez zen gehiago xoria izango / Eta nik, xoria nuen maite / Eta nik eta nik, xoria nuen maite .

A part la partie en lalala que je devrais arriver à maîtriser, je ne donne par cher du reste pour cette année. Et pourtant c’est celle que je préfère. Alors pour l’écouter c’est ici.Et si vous voulez écouter la version de Joan Baez, c’est ici. Voilà quelques mots de la traduction : L’oiseau oiseau. Si je lui avais coupé les ailes, il aurait été à moi, il ne serait pas parti, mais ainsi, il n’aurait plus été un oiseau, et moi, c’est l’oiseau que j’aimais.

2) La péna Baiona (vino griego)

Celle là c’est bon, cela fait déjà deux ans que nous nous entrainons à la chanter et nous l’avons si souvent croisée ailleurs qu’elle fait déjà partie de nous.Et je suis sûre que vous la connaissez aussi.

Dans notre cher petit Bayonne /Il est une peña, la peña Baiona/Ils portent fièrement partout leur foulard bleu et blanc/ A Dax ou à Narbonne, on ne voit plus que ces gars-là/ Qui ont dans le cœur, leurs chers joueurs/ Du rugby roi/Chez nous à Jean Dauger, ou bien partout à l’extérieur/ Sur tous les stades enfiévrés, elle nous met tant d’ardeur/ C’est la peña qui crie sa joie/ Sur cet air là…

Dans notre cher petit Bayonne/ Il est une peña, la peña Baiona/ Ils portent fièrement partout leur foulard bleu et blanc/ A Dax ou à Narbonne, on ne voit plus que ces gars là/ Qui ont dans le cœur, leurs chers joueurs/ Du rugby roi/ Partout nos joueurs brillent, souvent la victoire est au bout/ Les rues de bleu et blanc s’habillent/ Et la fête est partout/ C’est la peña qui crie sa joie, sur cet air là.

Allez alleeeez/ Les bleus et blancs de l’Aviron Bayonnais/ C’est la peña, c’est la peña Baiona/ On est tous là, allez les gars/ Encore une fois…/ Allez alleeeeez/ Les bleus et blancs de l’Aviron Bayonnais/ Jouez au ras, puis écartez c’est l’essai/ On applaudit à vos exploits, c’est gagné…

Pour l’écouter (à vos risques et périls parce que vous l’aurez en tête pour la journée, c’est ici)

3) Debout Léon

Histoire de réveiller le Roi Léon, roi de Bayonne qui offre la clé de la ville aux festayres pendant le temps des fêtes.

Pour avoir le programme complet, modifié suite au maintien de l’état d’urgence, c’est ici.

Bonnes fêtes!

Crédit photo Sud-ouest.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « {Et bien, chantons maintenant} »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s