{Back to}

Hier j’ai rangé mon ordinateur. Il faut dire que Le Gars en Or m’a fait peur : »Quoi?! Ton mac met un quart d’heure à s’allumer? Ton disque dur va péter ! Sauvegarde, sauvegarde, sauvegarde ».

J’ai donc sauvegardé, à ma façon : je me suis envoyé les dossiers par mail.Ce faisant j’ai retrouvé quelques pépites que j’ai eu plaisir à relire.

J’ai eu envie de poser celui-ci ici (et cela n’a rien à voir avec la journée de rien qui s’annonce vu la pluie qui tombe). C’était au temps où nous attendions encore l’arrivée de notre Number 4 et à l’époque nous pensions qu’il viendrait en Jeepney depuis les Philippines alors qu’il est finalement arrivé en vélo du Vietnam.

« Le 3 septembre 1974 à 18 heures 28 minutes et 32 secondes, une mouche bleue de la famille des Calliphoridae capable de produire 14 670 battements d’ailes à la minute se posait rue saint Vincent à Montmartre. À la même seconde, à la terrasse d’un restaurant à deux pas du moulin de la galette, le vent s’engouffrait comme par magie sous une nappe, faisant danser les verres sans que personne ne s’en aperçoive. Au même instant, au cinquième étage du 28 de l’avenue Trudel dans le neuvième arrondissement. Eugène Colère de retour de l’enterrement de son meilleur ami Emile Maginot en effaçait le nom de son carnet d’adresses. Toujours à la même seconde un spermatozoïde pourvu d’un chromosome X appartenant à monsieur Raphaël Poulain se détachait du peloton pour atteindre l’ovule appartenant à madame Poulain née Amandine Fouet. Neuf mois plus tard naissait Amélie Poulain… »

Le 20 janvier 2010 à 07 heures 43 minutes et 12 secondes, assise sur un tabouret recouvert de peau de vache sous la verrière où s’écrasaient les gouttes de la pluie matinale, à quelques centimètres de la montre en acier oubliée par Chérichéri la veille au soir et de la boite de Nesquick immuablement jaune poussin, Nathalie se remit à écrire sur le clavier aux touches abîmées des précédents passages de ses doigts. Au même instant, dans la chambre voisine, Petite Chérie, suçant deux des siens en laissant échapper de temps en temps un léger bruit de succion, ses cheveux bouclés épars sur l’oreiller ratatiné par plusieurs nuits d’un sommeil agité, ou collés à ses joues roses et rebondies, continuait son chemin dans des songes où amies et ennemies se mélangeaient à loisir. A la même seconde ChériChéri et le Gars en or montant rapidement dans la voiture, baissant la tête et plissant les yeux sous la pluie froide et fine, rabattant le col de leurs blousons sur leur nuque, allumaient le contact de l’auto dans laquelle ils avaient pris place, sans se soucier le moins du monde de toutes les bestioles alentours qu’ils réveillaient de la lumière blanche des phares avant même que le jour ne se soit levé. Toujours au même instant, à plusieurs kilomètres de là, Grande Chérie se réveillant quant à elle difficilement, trois quarts d’heures après que le réveil aie sonné, le dos toujours endolori et la voix enrouée, attrapait le téléphone posé sur la table de chevet devenue en une soirée scène de théâtre prêtant vie à ses croquis de la veille et aux crayons noirs mâchouillés, et composait le numéro si souvent appelé pour prévenir Mamounette qu’elle était toujours coincée et si bien au chaud sous sa couette qui sentait encore l’odeur de la lessive de la maison.

Le 20 janvier 2010 Nathalie décidait de s’attacher aux petites choses de la vie qui faisait qu’elle lui paraissait chaque jour si jolie, des petites choses sans importance mais qui se plaisaient à être énumérées comme la rengaine d’une nouvelle journée qui commence.

Le 20 janvier 2010 à 8 heures 09 minutes et 45 secondes, alors qu’à l’autre bout de la terre sur une ile qui lui était encore inconnue mais dont elle connaissait les quelques paysages emblématiques reproduits sur des cartes postales colorées il était très précisément 15 heures 09 minutes et 45 secondes, l’heure précise à laquelle Nathalie venait d’attraper le complexe d’Amélie Poulain…

Publicités

Une réflexion au sujet de « {Back to} »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s