{Touristes versus Bayonnais}

C’est un truc qui me turlupine. Le type que je croise sur le trottoir est-il un touriste ou un bayonnais? Quand il va me croiser à son tour, va t-il se poser la même question à mon sujet? Parce qu’aujourd’hui, après deux mois de vie en vacances, je ne sais plus dans quelle catégorie je me trouve. Mais depuis que je suis ici, j’ai appris quelques règles sur les touristes (et donc le fait de ne pas en être un):

  1.  Les touristes ne savent pas prononcer les mots basques: Par exemple sur la carte du restaurant il y a du Merlu Koskera. Facile à prononcer n’est-ce pas? Pas tant que ça en fait parce que les basques disent Kochkéra et ça marche pour le x qui se prononce ch, le j qui devient di, le z qui se prononce s (comme dans soleil) et la règle est que « les lettres sont faites pour être prononcées » comme dirait mon arrière grand-père Cyriaque. Toutes!
  2.  Il arrive aux touristes de mettre des chaussettes dans leurs espadrilles. Je rappelle qu’on prend une pointure en dessous de sa taille habituelle pour éviter de les perdre (et de rembourrer en portant des chaussettes.) On n’est pas non plus obligé d’en porter si on veut absolument mettre des chaussettes on choisit autre chose que des espadrilles.
  3. Après avoir pris l’apéro face à la mer et au soleil qui se couche, après avoir enchainé les assiettes de pintxos et les verres de mojito ou de sangria les touristes disent « c’est plus cher qu’à Paris. » Les basques ne disent rien. Paris?
  4. Les touristes disent « regarde comme c’est beau ». Les basques le savent.
  5. Les basques klaxonnent pour dire bonjour. Le touriste klaxonne pour faire avancer les autres. Vous ne connaissez personne alors ne klaxonnez pas.
  6. Les voitures immatriculées 64 laissent toujours passer une voiture en cas de bouchons, qu’elle soit 64 ou pas. Et avec un grand sourire en prime. Les touristes ne le font jamais.
  7. Le basque dit chocolatine, poche et d’autres termes dont le touriste se moque décidant de façon unilatérale que c’est à l’environnement de s’adapter à lui.
  8. Le touriste est moins bien looké que le résident. Il porte des tee-shirt que le basque met pour dormir et uniquement s’il est persuadé que personne ne le verra.
  9. Le touriste vit à contre-temps. Il est lent quand il ne faudrait pas et rapide quand il faudrait prendre son temps.
  10. Le touriste prend des photos, la nouvelle bayonnaise prend des souvenirs.

Et il lui reste un peu de travail avant de ne plus se sentir comme une touriste dans la ville.

Edit du 31 Aout: Lu ce matin dans le Sud-Ouest « Les perles de l’été des touristes au Pays Basque »

Publicités

3 réflexions au sujet de « {Touristes versus Bayonnais} »

  1. J’aime cette liste !!! Je pense qu’elle vaut pour les béarnais aussi. Ha non, le basque ne supporterait pas que je le traite de béarnais .
    D’ailleurs le béarnais ne klaxonne pas pour dire bonjour, il klaxonne pour dire laisse moi passer abruti.
    Le béarnais ne laisse passer personne , surtout pas une auto immatriculée ailleurs que dans le 64 .
    Mais sinon, en vrai , le béarnais est très sympa .

    Aimé par 1 personne

  2. Nous aussi à Toulouse on dit Chocolatine et Poche 🙂
    Belle rentrée à Tanh !
    Marie maman de Raphaël CM1 cette année qui a peur d’avoir trop de devoirs …et moi aussi 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s