{So long Août 2016}

Cette année, c’est décidé, je ne ferai pas d’article sur le premier jour de la rentrée. D’abord parce qu’il y en a partout et aussi parce que depuis près de dix ans que j’écris sur des blogs j’ai à peu près tout dit sur elle. De temps en temps je vois réapparaitre certaines de mes phrases estampillées 2008 sans qu’aucune mention ne soit faite. Ce sont les joies de l’internet parait-il.

A la rentrée,  chacun y va de son petit encouragement à mon égard: ma maman (mais ça c’est normal me direz-vous) me souffle que je suis grande maintenant (que eux le soient ne m’a semble t-il pas effleuré une minute), la nounou des grands (NDLR les grands ont 25, 21 et 17 ans) m’envoie un « je pense à vous et vous accompagne sur le chemin. Tout va bien se passer (je sais que rien de fâcheux, genre un zombie qui attaquerait l’école, ne va se produire), ma prof de violoncelle « courage Nathalie, que votre journée soit douce », mes amies « belle rentrée à tes loulous, je pense fort à toi », mes collaboratrices qui m’envoient des sms un rien moqueurs, « Bonne rentrée à Tanh et A, bonne rentrée à vous aussi, les kleenex sont dans le tiroir gauche du bureau » et même mes enfants « ça va aller maman, t’inquiète ».

Je vais en rester là et faire en sorte qu’ici personne ne sache. La proximité entre la maison et l’école joue en ma faveur : je pense pouvoir me retenir sur les 200 mètres qui séparent l’une de l’autre.Pour m’éviter d’avoir envie de roder autour de l’école, pour aller au commissariat par exemple ou au Conseil des Prud’hommes (il faut passer devant l’école pour y accéder) j’ai pris des engagements : déjeuner devant la mer avec Laurence et petite promenade pour étudier le goût des autochtones en matière de veuch (je ne sais pas trop où je vous dirais après) (il faut bien que je trouve un intérêt capital à ma promenade pour ChériChéri) (je fais ce que je peux)

Pour l’instant je vais m’atteler à faire le so long d’août 2016 parce qu’à ce moment là, je n’avais qu’une toute petite boule d’enfance qui transitait d’ici à là. Elle n’était pas comme aujourd’hui logée derrière mes globes oculaires, coincée dans ma gorge et vissée à mon abdomen en même temps.

Voici donc les articles que vous avez le plus aimés :

  1. Nos jours heureux
  2. Back to
  3. Fin de match
  4. Reading list
  5. Hondarribia

Merci à toutes de venir plus nombreuses chaque jour, de partager, de me donner du courage et de me tendre la main. Je vous embrasse, bonne journée, moi je retourne me coucher… ah non, ce n’est pas possible aujourd’hui?

Photo d’Ariane qui n’a rien à voir. J’aime bien quand les photos n’ont rien à voir avec le sujet. A bien y réfléchir ce rocher a un peu la forme de ma boule d’enfance.

Publicités