{Les vertus du sourire}

Pour peu que vous ayez facebook, il ne vous aura pas échappé, qu’aujourd’hui c’est la journée mondiale du sourire. Une journée pour sourire, c’est lui faire bien peu d’honneur. Et puis, je me demande souvent ce qui pousse, je ne sais qui d’ailleurs, à instaurer des journées du. Parce qu’en fait, il existe une journée pour chaque chose.

Mais si vous cherchiez encore des raisons pour sourire, en voici 6. Testées et approuvées tous les jours de l’année.

1. C’est un geste beauté efficace : des chercheurs suisses de l’Université de Bern ont analysé la perception de la beauté chez des cobayes devant choisir des photos. Les résultats ont démontré que l’intensité du sourire était un facteur clé dans leur choix, sourire nous rendrait instantanément plus belles. Maintenant, peu de risques qu’on trouve l’amour en brandissant sa carte d’identité ou son passeport à une douane quelconque. Sur mes papiers on dirait que je vais sauter à la gueule du type, et le rouge à lèvres que j’arbore alors que je n’en mets jamais (parfois on a des idées cons) fait l’effet contraire à celui escompté. Mais il parait aussi que je n’ai pas beaucoup de rides pour mon âge et en tous cas, pas les fameux naso géniens. C’est toujours ça de pris!

2. Ça compte comme exercice physique : d’après le docteur William Fry, rire une vingtaine de minutes représenterait autant qu’une séance de jogging en terme de bien-être. Le travail effectué par les muscles sollicité contribuerait également à masser les organes de l’abdomen. Voilà exactement la raison pour laquelle je ne parviens pas à faire du sport : je préfère sourire, j’ai moins de courbatures!

3. Il est vecteur de bonheur : on dit que le bâillement est contagieux mais le sourire n’est pas en reste. Un sourire adressé à quelqu’un enchainerait pas moins de 500 sourires supplémentaires sur la journée par la réaction en chaine. C’est ainsi qu’en souriant, je me prends pour Mary Poppins ! Et hop 500 sourires là, et hop 500 ici!

4. Sourire rend heureux : pas moins de 17 muscles sont nécessaires pour afficher un grand sourire  et il faudrait également 17 secondes environ pour que cela enclenche la libération d’endorphines. Si le blues se fait sentir, un petit sourire devrait donc apaiser tout ça. Et parce que les endorphines atténuent la douleur, je souris après avoir fait mon running.

5. C’est un indicateur de réussite : un large sourire sincère peut débloquer des situations tendues ou apaiser des tensions. Si sourire nous rend plus belles, cela nous rend aussi plus approchables, plus convaincantes et génère plus d’attention. Des chercheurs de l’Université de Berkeley en Californie ont ainsi su prédire la réussite professionnelle et amoureuse de 30 étudiants en se basant sur leurs photos. J’ai été une fervente lectrice de « Les enfants de la terre » de Jean M Auel, une longue collection génialissime sur la préhistoire (franchement ça se lit comme un roman, c’est un roman) où l’on suit les aventure d’Ayla. A un moment elle invente le sourire et elle dit « c’est parfait pour dire qu’on n’a pas peur! » Quand je croise quelqu’un de désagréable, je lui fais un sourire. Qu’est-ce que vous voulez répondre à quelqu’un qui sourit? Un sourire. Et paf!

6. Il augmente confiance et zenitude : le sourire n’a déjà plus de secrets pour les orientaux qui l’intègrent à leurs sessions de méditation. A travers des visualisations positives, on travaille son sourire « intérieur », qui engendre apaisement et conscience du corps. Un atout détente à conserver pour les ras-le-bol au boulot et ailleurs ! C’est pourquoi j’ai mis Jayavarman bien en évidence à la maison. Impossible de ne pas l’imiter.

img_7766

Pic de couv : Franck Mckenna

Publicités