{En vrac et pas dans l’ordre}

  1. Il y a des jours de rien. Des jours de rien du tout. Et ces jours là, je fais un peu n’importe quoi. Comme comater sur Netflix et regarder Unbreakable Kimmy. Ouais… (j’ai mis des points de suspension, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup). Kimmy, ancienne victime d’une secte, est libérée de son bunker après seize ans de captivité. Au début j’ai dit à Ariane : « dès que papa rentre, on éteint, il va jamais comprendre qu’on regarde un truc pareil ». Age mental 14 ans et demi. Elle m’a regardé de façon bizarre, a souri, a acquiescé  et a éteint dès qu’elle a entendu la porte d’entrée s’ouvrir (moi je n’entends rien, je vous rappelle). Nous avons donc dégusté la série en catimini avec cet air pathétique fixé au visage : mais qu’est ce que je fais, mon dieu, n’ai je donc rien d’autre à faire de plus important à faire? Non, rien! Il y a un truc dans cette série qui me pousse à la regarder et que je ne m’explique pas. Est-ce parce que Kimmy sourit tout le temps (TOUT LE TEMPS), parce que tout l’excite (les feuilles qui tombent à l’automne, une voiture décapotable, un vélo multicolore, manger avec des baguettes). Est-ce parce qu’à cause de sa captivité alors qu’elle était tout juste ado, elle a gardé ses yeux d’enfant émerveillé?  Est-ce parce qu’elle veut remonter le moral de tout le monde quitte à les saouler ? Est-ce pour New-York? Sans doute un peu de tout ça et surtout parce que c’est une comédie excessive mais que je me marre, les fesses sur mon canapé. Oui, tout le monde ne peut pas faire découvrir The get down (comme ma fille par exemple), ou Downton Abbey (comme ma mère) aux autres. Il faut que certaines personnes possèdent le talent fort enviable de faire découvrir des séries déjantées, truffées de blagues à deux balles, le tout porté par un optimisme à toute épreuve et dont les leçons existentielles sont « acceptons nos différences et ne nous laissons pas grignoter par les âmes chagrines ». L’actrice qui joue Kimmy, Ellie Kemper dit « que l’optimisme à toute épreuve de « Unbreakable KimmySchmidt est une forme de provocation ». Je suis sauvée! A vous d’essayer.
  2. J’ai appris une chose : Au pays basque, tu risques ta vie à chaque rond point! Ici ils ont une façon bien à eux de prendre les carrefours giratoires : ils foncent. Si tu étais engagé avant eux (non, mais réellement, la notion d’avant, ce n’est pas une forme de rhétorique) ils s’en foutent, ils t’arrivent dessus en klaxonnant, les naseaux retroussés. Je ne sais pas trop quelle est la stratégie, on n’a pas dû leur apprendre la gestion du truc. Si vous croisez une fille qui fait un doigt d’honneur en plein carrefour giratoire, c’est moi.
  3. Milesker. Pour vos messages ici, ou ailleurs, vos pensées, ces petits riens qui ont accompagné Maminette dans sa paix retrouvée. Et moi aussi.
  4. Pour ne pas sombrer dans la morosité automne + pluie + larmes + retard dans le travail j’ai pris un peu de millepertuis (ma dealeuse me l’avait conseillé) et ? C’est un truc de dingue ! Pour un peu je me prendrais pour Kimmy Schmidt herself !
  5. Ce matin, j’ai cru qu’on égorgeait un cochon dans la rue. Je me suis levée pour regarder et j’ai vu des oies passer au dessus de la maison. Je ne saurais dire combien (au moins un millier, n’ayons pas peur de la démesure) et je pense qu’en tendant les bras on aurait pu les toucher. Oui, je sais, j’ai côtoyé des sangliers, des chevreuils, des ragondins et autres joyeusetés de la nature pendant quinze ans, mais, est-ce ma faute, si les oies passaient si haut que je ne les voyais pas? Ou alors, c’était pas leur route.
  6. J’ai découvert Charlotte Delbo  chez Caro par la force des choses et le Prix Fémina fort contesté. Outre que je ne savais pas qui était Charlotte Delbo, ce qui me terrifie, c’est cette idée de plagiat. Où commence t-il ?
  7. En revenant de faire les courses et après avoir vu les allées remplies de décorations de noël et autres cadeaux en tous genres, j’ai dit à Tanh « cette année il faudrait que tu fasses ta liste de Noël avant le 15 décembre, ce serait chouette ». Il m’a regardée et a dit « mais Mam, laisse passer Halloween et on en reparle, d’acc? ». Oui mon coeur d’acc. Ce gosse est un alien!
  8. J’ai envie d’un vélo. Je vais aller prendre ma température, on ne sait jamais

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, prenez soin de vous.

Publicités