{J’ai testé pour vous #2}

J’ai toujours pensé que, avant de pouvoir dire « je suis d’ici », il fallait avoir testé quelques endroits incontournables d’une ville : le concessionnaire automobile par exemple et le service des urgences.

Ce que j’ai fait avec brio en deux jours.

Nous parlerons donc, en premier lieu, du garage auto.  Je me dois de vous prévenir que j’ai développé à l’encontre des concessionnaires automobiles une relation toute particulière. Une phobie peut-être ? La plupart du temps, je les déteste. De là où nous venons, j’avais d’ailleurs renoncé à me rendre à la concession de ma voiture chérie car j’éprouve beaucoup de difficultés avec les concessionnaires auto qui te regardent à peine rentrer dans leur hall d’expo, quand ils le font ils t’auscultent de haut en bas et de bas en haut, ne te disent pas bonjour, te prennent pour une idiote et sont super désagréables, alors que, soyons clairs, au pire tu es un client potentiel prêt à leur laisser au minimum 300 euros parce que la sécurité bla blabla, au mieux t’es là pour acheter une voiture. Petit aparté : Mes filles (j’aime bien les appeler comme ça, ça fait un peu, enfin, vous avez compris) elles disent bonjour en souriant, prennent les affaires et les rangent, proposent de la lecture, un café et écoutent leur cliente d’une oreille bienveillante, disent au revoir et raccompagnent à la porte  pour souvent beaucoup moins que 300€. Le concessionnaire, là bas, cumulait plusieurs handicaps, pour ne pas dire tous! Je me suis donc rendue à reculons chez celui d’ici. A force d’y aller à reculons, je me suis perdue. En tournant en rond, j’étais toute prête à le lui faire payer, mais je ne lui en ai même pas voulu, c’est tout dire, parce que, quelle ne fut pas ma surprise de rencontrer une jeune femme adorable. Adorable s’entend comme suit : qui dit bonjour, te regarde quand elle te parle, répond à tes questions, te raccompagne et te parle gentiment, ne fais pas passer quelqu’un d’autre avant toi sous prétexte qu’il fait du rugby ce qui était la spécialité là bas. Oui, je sais Fanny, c’était le prénom inscrit sur le badge, n’a fait que des trucs normaux, mais je vous assure que ce n’est pas toujours aussi facile que ça à trouver. Grâce à elle, je suis donc réconciliée de quinze ans de désamour avec les concessionnaires.

Et puis, en parfaite bayonnaise, j’ai pris la route des urgences hier, dans une voiture miraculeusement immaculée, de bon matin, avec un petit gars pas vraiment à l’aise qui répétait qu’il ne voulait pas qu’on l’endorme, que finalement il allait très bien, que ce n’était pas grave, pas grave du tout. L’enfant ne se plaignant jamais, je suis particulièrement attentive à toute modification de son état, estimant que s’il n’ouvre pas les yeux au bout d’une demi heure, s’il suit les murs pour aller de sa chambre à n’importe quel endroit dans la maison, et cela même si je luis dis « Ho regarde tu as reçu un message » en lui tendant mon téléphone, s’il ne demande pas à allumer la télé, s’il ne parle pas et reste prostré, je suis en droit de me dire qu’il ne va pas bien. Je pensais amèrement à la dernière fois où nous étions allés aux urgences d’A où l’ophtalmo de garde n’avait pas voulu prendre Mister T en charge sous prétexte que sa pathologie était trop grave. A ce sujet, je plains le mec qui fait un AVC là bas et que personne ne veut voir au risque que sa pathologie le fasse mourir. Bref. Je me voyais déjà partir à Purpan, faire trois heures de route aller, quatre heures de route retour (toujours plus difficiles), mais, et c’est là toute la subtilité de la chose, on nous a gentiment accueilli, on a réconforté Mister T, on nous installé dans un endroit agréable où je m’apprêtais à passer la matinée, quand le nom de Mister T a été prononcé par un médecin. Questionnement, auscultation,  dessin à l’appui et prêt de l’engin pour que je vois moi aussi, explication de ce qui se passait, de ce qu’on allait faire et prise de rendez-vous pour lundi prochain pour être sûr qu’il n’y a rien d’autre.

De retour à la maison, je suis allée à la pharmacie. La pharmacienne, à qui j’avais demandé une adresse d’ophtalmo quand nous sommes arrivés, m’a dit « ah finalement, vous êtes allée chez votre voisin! », ce que j’ignorais  (nous n’avons toujours pas fait de présentation, nous sommes trois nouveaux qui voulions le faire ensemble et il y en a toujours un qui ne peut pas). A ma décharge, c’est un voisin de « dans la rue », pas vraiment direct. Hein? Je ne suis pas sauvage à ce point.

A : 0 / Bayonne: 2

Les prochains tests auront lieu la semaine prochaine pour Le Régina à Biarritz et un cours de cuisine la semaine d’après. Stay tuned!

 

 

 

 

Publicités

16 réflexions au sujet de « {J’ai testé pour vous #2} »

  1. J’espère que T. chou va bien, et je comprends le malaise du concessionnaire : personnellement, ma plus grande peur c’est d’y accrocher une voiture dans une de mes manoeuvres parfaitement maîtrisées !
    Bisous doux à tout le monde

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore ton écriture décidément. J’espère que tout est rentré dans l’ordre…je pense que le score risque de s’allourdir pour A 🙂
    Pleins de douces pensées à tous et particulièrement à toi.

    Aimé par 1 personne

  3. J’espère que tout va-vite rentrer dans l’ordre pour T.
    Non pas complètement sauvage puisque tu sais quand même que vous êtes trois à vouloir faire les présentations en même temps…
    Bises à vous.

    Aimé par 1 personne

  4. Je connais un gentil jeune homme vendeur de voiture qui ne snobe personne… Une belle leçon pour lui le mois dernier… Il l’a reconnu. un jeune couple arrive avec une très vieille voiture et demande à essayer le top de la concession. Fiston a d’abord pensé qu’ils voulaient juste se faire plaisir en essayant cette belle sportive… Mais bien élevé par sa maman, il s’est souvenu de ses conseils et ne s’est donc pas fié aux apparences et a fait l’essai comme pour de potentiels acheteurs et non pas de façon hautaine et bâclé comme certains peuvent le faire lorsqu’ils s’imaginent que les gens n’ont pas les moyens.
    Bien lui en a pris, ils sont revenus et ont acheté la belle sportive – toutes options et………. une seconde voiture : un SUV haut de gamme (4×4) .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s