{Rester envie}

J’ai rêvé d’un carnet rempli de toutes les idées de ce que je pourrais/pourrai faire. Un jour. Quand. Je serai petite. Ou alors très grande.

J’ai rêvé d’un carnet sans parvenir à poser la main dessus. Il y avait toujours trop de pages et mes envies risquaient de s’y perdre. C’est fragile les envies. C’est ténu. Volatile. Évanescent. J’en ai finalement trouvé un. Il était tout fin. Sans aucune ligne, ses pages blanches m’invitaient à venir y tracer mes envies sous quelque forme que ce soit.

Les envies, ça va ça vient. Les miennes me tirent par la manche et m’obligent à les regarder bien en face. Quand elles ont réussi à capter mon attention, elles ne me lâchent plus et vampirisent ma vie, squattent mon cerveau et m’entortillent dans leurs longues tentacules.

Mes envies me font rester en vie.

J’ai commencé la liste de ce que je voudrais. Un jour. Quand. Je n’aurais rien d’autre à faire. Il y avait ranger les livres de la bibliothèque par couleur, en dégradé. J’ai regardé mes livres. Ils avaient, dans une grosse majorité ,la tranche blanc cassé. Je pouvais toujours faire un charmant dégradé allant de blanc à blanc cassé. Mais j’ai laissé tomber. Il y avait accumuler les souvenirs là, sur l’étagère, comme un autel à la gloire de. Mais j’ai préféré tout alléger, jeter des cailloux patiemment rassemblés pendant des années ou donner des choses dont je n’aurais jamais pensé pouvoir un jour me débarrasser. Il y avait voir New-York et mourir. N’étant pas tout à fait prête pour la deuxième partie de la phrase, j’ai passé mon tour. Je me suis concentrée sur de toutes petites choses. Il y avait faire un gâteau pour que son odeur se répande dans la maison, du rez de chaussée jusqu’à l’étage désert des grands. Il y avait offrir des fleurs, parce que les fleurs c’est aussi futile que les envies. Souvent. Et puis ça ne sert à rien. Sauf à faire plaisir. D’un clic, je les ai envoyées. Il y avait réfléchir à la décoration de noël et finaliser notre calendrier de l’avent, rêver à de prochains voyages et regarder un petit garçon hilare devant un dessin animé. Il y avait écrire des articles de blog qui pourraient intéresser certaines. Il y avait du petit et difficile. Du grand simplissime. Il y avait du rien qui changeait tout.

Quelque temps plus tard, j’ai relu mon carnet. Il restait encore tant à faire et pourtant j’avais créé la vie qui allait avec ma vie et pourtant d’autres envies de faufilaient déjà. Par l’est. Toujours par l’est.

Je vous parlerai donc tout bientôt de ces deux conférences l’une à Bayonne l’autre à Biarritz menées par des écrivaines, l’une géniale l’autre beaucoup moins. Je vous raconterai ce cours de cuisine avec Nisrine du Restaurant « Le Tournesol » à Biarritz grâce à Béa d’Assiettes et Compagnie, je vous raconterai mon premier chocolat chez Cazenave, mon voyage avec mon amoureux qui approche à grands pas, la belle et la bête par le ballet Malandain où je suis invitée, ma participation à la semaine de la gratitude proposée par Anne-Solange de Cachemire et Soie et nos cap ou pas cap, les photos que je reçois de celles qui participent et nos fous rires en les faisant. Mais le temps court. Et moi avec. Je cherche des cadeaux. Des idées de cadeaux. Et du joli papier.

Cap ou pas cap du septième jour : cap ou pas cap de faire un dab en disant ton prénom à l’envers. ^-^

Publicités

6 réflexions au sujet de « {Rester envie} »

  1. un dab : Le visage dans le creux du coude, le bras opposé tendu vers l’arrière. par exemple : La moitié des images de Paul Pogba depuis plusieurs semaines le montrait en train de réaliser cette chorégraphie !!! voili voilà !!! mon fils est accro !!! limite un tic !! mdr ah ah les jeunes !!! limites si il ne faut pas que j’en fasse moi aussi !!! bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Mister T aussi, ceci explique le cap ou pas cap pour lequel il trépigne d’impatience. Je veux voir une photo du tien accompagné de ton fils, une bonne occasion pour qu’il se dise que sa mère est top! Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s