{Les femmes de ma vie}

Celles du premier jour, les nouvelles, les anciennes, celles de toujours, les virtuelles, les jeunes, les vieilles, les brunes, les rousses, celles qui dansent dans leur cuisine, qui prennent le métro, les Meredith Grey, celles qui mangent des graines, celles qui boivent des mojitos, celles qui jouent à la belote, celles qui jouent du violoncelle, celles qui peignent, celles qui photographient, celles qui adorent les cactus, celles qui croquent, celles qui plongent, celles qui courent, celles qui pleurent, celles qui rient, celles qui ont les cheveux courts, celles qui aiment le thé, celles qui ne boivent que du café, celles qui attendent, celles qui protègent, les sportives,  les jardineuses et les bricoleuses, les wonder woman, les dynamiques, les contemplatives, les working girl, les Daenerys Targaryen, les blogueuses, les ravissantes, les drôles, les émotives, les tendres, les passionnées, les râleuses, les maniaques de l’aspirateur, les Instagrameuses, les rigolotes, les adeptes du bio, les liseuses forcenées, celles qui coupent du bois, les chanteuses sous leur douche, les danseuses de samba, les randonneuses, les fans de comédie musicale, celles qui pleurent au cinéma, les agaçantes, les inventrices de recettes de cuisine, les engagées, les Desperate Housewife pour de vrai, les rebelles, les célibataires endurcies, les Mum to be, les aventurières, les pleureuses de larmes de crocodile, les éternelles rêveuses et les cœurs d’artichaut invétérées, les lève tôt et les couche tard, les stars de leur famille, les Caroline Ingalls, les porteuses de lunettes noires, les carriéristes, les écrivaines de leur vie sur Facebook, les mamans en cdi, les dévoreuses de cup cakes, les amoureuses à temps partiel, les marchandes de souvenirs, celles qui ont toujours un pied en l’air et la tête dans les étoiles.

A toutes ces femmes, à moi, à vous, à nous, je veux rappeler en ces temps étranges qu’il faut continuer à se serrer les coudes, à se regarder avec bienveillance, à respecter nos différences. A s’aimer, à éduquer les filles, à parler à nos fils, à se battre pour l’égalité dont on nous rebat les oreilles, l’égalité qu’on affiche au fronton de nos écoles, l’égalité si souvent bafouée sans que ça ne gène finalement personne. Ailleurs c’est la liberté qu’on bafoue, c’est la Femme elle même qu’on cache, qu’on nie, qu’on aliène.

La route est longue, rien n’est jamais gagné. Il suffit d’un coup de vent, d’un trump, d’un intégriste d’ici ou de là, bien pensant de son nombril, pour que de minuscules ou d’immenses droits nous soient retirés, à nous les Femmes et pour que des années soient balayées.

Publicités

7 réflexions au sujet de « {Les femmes de ma vie} »

  1. MERCI. Je me suis retrouvée au travers de quelques unes…on a le droit de cumuler les postes, hein ;-))…..même si de votre côté vous me connaissez au travers d’une seule, hihihi
    Bonne fin de semaine

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pour rien dans le choix de pub et pour l’instant je n’ai pas prévu de payer pour qu’il n’y en ait pas et je ne suis pas contre un peu d’humour 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s