{De la constance}

Dans la correction des devoirs, nous parlions de constance dans certaines réponses que vous donniez. C’est un joli prénom, Constance. Et il m’a amené à réfléchir.

Je crois bien que je n’ai jamais été d’une grande constance. Je suis la fille qui commence le ju jitsu en octobre et arrête en février par exemple, qui décide de se mettre au sport et arrête au bout de trois semaines, fait du violoncelle pendant sept ans et n’y a pas touché depuis trois ans. J’ai fait cinq ou six métiers différents dont certains ont à peine duré un an (juste histoire de comprendre que ça n’allait pas le faire du tout). Je suis celle qui renonce à créer un bullet journal parce qu’il sera inutile au bout d’une semaine, du fait du manque de constance justement, ou celle qui a eu de superbes amitiés qui se sont effritées et qui ne fait pas grand chose pour renouer les liens.

Je me lasse vite d’à peu près tout et j’ai une grande capacité à tourner la page. Je n’ai aucune constance ni discipline sur le long terme. Sauf ici. Et peut-être dans mon mariage. A moins que ce soit mon mariage qui ait une grande constance avec moi.

ChériChéri m’a dit samedi, ou était-ce vendredi, « en fait, tu es une créative. C’est l’idée qui te fait kiffer, mais la réalisation te saoule ».

Je ne savais pas qu’il me connaissait aussi bien. Il a finalement tout à fait raison. Oui, la réalisation me saoule.  C’est pourquoi je m’étonne d’être encore ici. Enfin ici, je veux dire sur un petit blog, quoi, parce que même si j’ai changé trois fois de crèmerie, j’écris toujours. J’écris encore. Et ça fait neuf ans que ça dure. Rien n’avait duré autant jusque là. Et ça, je vous assure, c’est un record. Absolu. Toutes catégories.

Je publie en moyenne 3 articles par semaine, sans compter les devoirs et leur correction (ce sont d’ailleurs les devoirs qui me demandent le plus de recherches) (ce qui en fait, fait 5 articles par semaine), sachant que j’ai 28 brouillons en attente et 12 articles sur l’air du temps qui n’ont jamais été publiés, l’air du temps étant changeant par définition (mettre un article sur Noël à Pâques, ce n’est pas terrible). Récemment une amie avec qui je déjeunais me disait « je ne sais pas comment tu fais pour écrire chaque jour « . Et si je vous disais que je ne sais pas moi même ? Certains matins, je m’étonne à trouver encore un truc à vous raconter (comme aujourd’hui par exemple).

Quand je m’assoie à ma table, il me vient comme une espèce de joie à l’idée de lire vos commentaires, une joie en comprenant que la question existentielle qui n’en ai jamais vraiment une, vous intéresse, une joie à voir que vous vous répondez sans que j’aie besoin d’intervenir que vous avez créé ici, une sorte de communauté, bienveillante qui plus est. Et tout ça en à peine un an. Voilà, c’est cette idée qui me fait kiffer.

Et si tout vient avec l’idée, je ne suis pas sortie de l’auberge. Parce que des idées, j’en ai à peu près toutes les quinze secondes.

Et vous, êtes-vous davantage dans l’idée ou dans la réalisation ?

Et puis en vrac :

J’ai lu quelque part (peut-être était-ce ici d’ailleurs, on peut donc me faire confiance) que quand on partage ses avancées sur son travail, ça le fait avancer. Je suis très heureuse de vous annoncer que mon premier chapitre a été entièrement validé. Je sais ce que vous allez penser, un chapitre sur quarante-neuf ça peut paraître peu, il était temps depuis le temps qu’elle nous bassine (je me bassinais moi même), et puis d’abord c’est qui qui a validé, mais, voyez-vous il n’y a pas de petites joies. Et celle-là est tombée hier en toute fin de journée, extrêmement bien. Tout comme les six récentes personnes qui ont aimé ma page FB. Je ne compte pas vous savez, enfin, si. En fait.

Publicités

10 réflexions au sujet de « {De la constance} »

  1. Te lire est toujours un plaisir…en ce qui me concerne je n’ai pas plus de constance que toi. En fait, je m’ennuie vite et ai besoin de découverte, même au boulot. Quand je commence à maîtriser un peu quelque chose, je ne cherche pas à être exemplaire sur le sujet. J’ai envie d’autre chose mais quoi ??? Il y a quelques « hobbies » qui restent au fil du temps…l’aquarelle notamment mais pas suffisamment pour améliorer ma technique. Peut être avec l’âge, avec le temps…
    Belle journée.

    Aimé par 1 personne

  2. Des idées j’en ai plein, mais comme je souffre « d’inhibition du comportement » j’en réalise peu du coup… et d’un autre coté je peux aussi faire preuve de constance, tes devoirs, un peu de sport (le dernier en date dure depuis un an 1/2), certaines relations, comme pas mal de gens ce n’est que pour certaines choses…

    Je te félicite pour ton chapitre, et peu importe qui qu’a validé, je suis complètement d’accord avec toi sur le partage, le fait de partager aide à avancer parceque cela concrétise la dite avancée…
    Bon mercredi

    Aimé par 1 personne

  3. Bravo pour ce chapitre validé! un chapitre c’est comme pour la construction d’ une cathédrale ou d’un ensemble architectural, dès la première pierre on est en droit de se réjouir.
    Maintenant, tu l’enfermes à double tour dans un tiroir , il ne s’agirait pas que tu aies envie de tout refaire avec ton manque de constance 😉

    Est ce que je suis dans l’idée ou dans la réalisation? je ne me suis jamais posé la question jusqu’ici! Bon alors voyons voir….

    Si je m’autoinspecte, il y a deux « moi »:
    sur le plan pratique, je suis une réalisatrice, une meneuse de projet. j’adore organiser des vacances, des WE entre amis, des projets au boulot que j’aime mener à terme.
    Sur le plan sentimental, Je garde le contact avec les gens que j’aime au delà du temps qui passe, des océans, et même des ruptures ( je n’ai jamais perdu de vue un de mes ex et j’ai renoué cette année avec une amie qui s’était fâchée après moi de ne pas lui accorder l’exclusivité de mon amitié justement). J’ai ainsi une amie de maternelle dans ma longue liste d’amis à travers la France.
    Sur le plan sportif,après avoir pratiqué plein de sports différents, je ne fais plus que des activités individuelles qui n’engagent que moi, parce que si d’autres doivent compter sur moi dans une activité où je ne me sens pas bonne, je laisse tomber. Par contre, que je sois nulle en course à pieds ne me gêne aucunement pour participer à des courses collectives, ça n’engage que moi. Mais ces activités que je fais, je les fais avec constance.

    Par contre, sur le plan artistique, là, je n’ai AUCUNE constance, peut être parce que je ne me sens pas suffisamment douée pour en avoir et que je suis très souvent déçue par ce que j’ai crée. Je crois l’avoir déjà dit , j’admire les artistes comme ta fille, qui sont capables de faire des tableaux si différents mais dans lesquels on reconnait instantanément qui est l’artiste parce qu’il y a une constance dans l’approche artistique. Je fais une croûte en peinture de temps en temps ( tous les 3 ans quand me vient une idée mais dès qu’elle est réalisée je range tout) , j’ai fait du piano puis de la batterie puis du saxo le temps de me rendre compte que je n’avais pas l’oreille musicale, j’ai fait de la danse afro le temps de me rendre compte que je n’arrivais pas à exprimer un pet de sensualité. J’avais une idée de livre, je l’ai écrit, et depuis, rien! voilà clairement une des raisons qui font que je me sens incapable de faire ce que tu fais, trouver un sujet sur lequel parler et le faire bien. Par contre, as tu remarqué? je suis constante dans ma capacité à commenter!

    Dons si je résume, je suis constante dans ce que je sais faire- ou crois savoir faire- et complètement inconstante quand je ne me sens pas douée…

    D’où ma conclusion interrogative: ta constance dans l’écriture ne viendrait-elle pas du fait que tu sentes à travers tes écrits et nos réponses que là, c’est TON truc, celui pour lequel tu sens que tu as un réel talent?

    Aimé par 1 personne

    1. D’autant que vu comment il m’a fait chier pour ce premier chapitre, j’imagine qu’il doit être bon, mais là, je n’ai plus le recul nécessaire pour le dire.
      Peut-être qu’on a plus de constance quand on est bien dans ce qu’on fait, tu dois avoir raison. Peut-être. Toutefois, je n’ai pas encore arrêté le sport et je crois même que je commence à trouver mes marques, peut-être qu’un jour ce sera mon truc. Qui sait?

      J'aime

  4. des idées … j’en ai aussi beaucoup, des choses qu’il me plairait de faire, il y a en a des tas … mais je suis assez sélective comme fille, et réaliste aussi … trop parfois … alors je mets de côte de suite celles que je réaliserai pas, je jette des mots sur le papier pour celles qui verront peut-être une concrétisation un jour … je suis persévérante mais j’ai besoin qu’on me laisse le temps, que les étoiles soient de côté, que mon chat miaule trois fois … bref, je ne sais pas de quoi j’ai besoin pour savoir que c’est le bon moment pour telle ou telle chose, mais il arrive un moment où je sais … Imagine … un jour, j’ai écrit quelque part « un jour, je le sais, je serai une maman pas comme tout le monde, une maman de deux enfants du bout du monde, des enfants extraordinaires, avec un doux mari qui partagera ce rêve et cette réalité là avec moi ». .. c’était en juin 1984 !!!

    ALors, oui, j’ai des idées, je n’en partage pas la moitié, de peur qu’on se moque, de peur qu’elles ne voient pas le jour, de peur que … mais je sais que certaines aboutiront … alors, en attendant, je cumule les idées …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s