De quoi

De quoi râler : L’automne qui se trimballe au printemps et des giboulées de mai, moi ça me fout le cafard. Elles sont bien connues, les giboulées de Mai. Elles n’existent qu’au Pays Basque ?

De quoi grandir : La nomination de Marlène Schiappa (blogueuse) Secrétaire d’état à l’égalité femme/homme (comme quoi tout peut arriver! Tout!)

De quoi réfléchir : En finir avec la notion de partis. J’estime que les membres du gouvernement ne doivent pas appartenir à un parti mais servir l’ensemble des français dans l’intérêt de la France. En entrant au gouvernement ils devraient perdre leur appartenance au parti (droite ou gauche on s’en fout)

De quoi se réjouir : La parité du gouvernement (11 filles, 11 mecs), la Ministre de la culture Françoise Nyssen Présidente des éditions Actes Sud, je l’imagine moins bling-bling que d’autres et peut-être qu’elle sera plus proches de créateurs (peintres, écrivains, photographe, réalisateurs…) .

De quoi être mesuré :  Les erreurs de casting.

De quoi m’excuser : Pour l’absence des devoirs ce week-end. La faute à nos chers amis qui se sont dit oui au château. Merci d’avoir demandé si tout allait bien, j’aime bien vous sentir à mes côtés.

De quoi espérer : faire un tour dans le carton à photos et tomber sur des reliques de 1983. Voir les têtes hilares de mes filles et les entendre dire « c’est bien quand même de vieillir ». Oui, effectivement il y a certains bons côtés. Tout n’est pas perdu.

De quoi espérer 2 : Maintenant, vous connaissez mon problème avec le concept de la cinquantaine. Je vous en reparle ou c’est bon. Ok, c’est bon! Il y a un gros mois je suis allée voir Aurore le film, toute seule, un jeudi. Et j’ai adoré (le film, toute seule). Bon, j’ai pleuré (genre quand elle danse dans la cuisine avec les fantômes de ses filles, si je vous dis que ça m’arrive, vous allez me prendre pour une folle. Non?) Une amie qui va se reconnaître à qui je disais que j’y allais m’a dit « fonce! Tu vas voir, on a la vie devant nous! » Je ne sais pas si elle est devant nous (il ne faut pas exagérer non plus), mais il peut y avoir encore de jolies choses à vivre.

De quoi faire lever les sourcils aux gens: Toujours face à mon problème de concept de la cinquantaine, vu que j’ai un ChériChéri qui veut ABSOLUMENT fêter nos 50 ans (c’est un taré des anniversaires) je l’ai redemandé en mariage (hier c’était son anniversaire). Comme ça, on oublie les 50 ans, on fait la fête quand même, on réunit les gens qu’on aime/ qu’on a aimé/ croisé/ connu/ qui ont compté. Et il me lâche avec nos 50 ans.

De quoi penser que tout est lié : Aurore le film, le mariage de François et Assunta (qui s’aimaient à 16 ans et se sont retrouvés à 55), les photos de 1983, la politique et le printemps.

Bon encore un article pour rien…

Pic by Ben Neale

Publicités