Dix jours sans écran

J’ai toujours été fascinée par les gens qui n’avaient pas de télévision chez eux. Je les imaginais parler autour de la cheminée (allumée, la cheminée) ou refaire le monde confortablement installés sur des fauteuils (en rotin, les fauteuils) sur la terrasse. Je me suis vite rendue compte que s’ils n’avaient pas la télévision, ils avaient des écrans. Le père du meilleur ami du Gars en Or par exemple, se levait la nuit pour affronter des « amis » sur des jeux en réseau. J’étais estomaquée, jamais je ne m’étais levée pour regarder la télévision.Chaque enfant avait un ordinateur dans sa chambre et il n’y avait en fait aucun moment où ils étaient ensemble (vraiment ensemble). Nous regardions la télévision, soit, mais tous ensemble et j’étais persuadée que c’était moins pire. Et puis les autres écrans sont arrivés.

Aujourd’hui, la présence des écrans est partout : ordinateurs, tablette, smartphone, montre connectée, appareils ménagers et tout est fait pour que les passages sur les écrans et nombreux réseaux sociaux soient une activité addictive/prenante/dévorante. Les concepteurs se foutent totalement de santé publique, ce qui les intéresse ce sont les profits financiers et même s’il est important de vivre avec son temps, la trop grande présence des écrans force à réfléchir. Il est bien difficile de dire où l’écran commence et où il s’arrête.

Je me suis dit : et si on ralentissait ?

Tout de suite, j’ai été confrontée à un problème de taille : comment expliquer à Mister T que, oui, j’étais sur un écran, mais que non ce n’était pas pareil. « Mais, toi aussi, Mam tu es sur l’écran ». Il a raison, mais ce n’est pas pareil (hein? que ce n’est pas pareil). Je me suis imaginée écrire sur du papier avec un stylo (horrible), dicter mon texte sur un enregistreur (j’ai vachement l’accent en fait = horrible), lire des vrais livres avec des pages qui tournent (?!). Ce truc commençait vraiment à me prendre la tête.

Dix jours sans écran, c’est pourtant le challenge que ce sont lancés les élèves d’une école d’Urrugne. Les enseignants se sont intéressés au Projet Défi de la Dizaine initié  par le québecois  Jacques Brodeur qui consiste à remplacer les écrans par des activités de rencontre et de découverte. Les enfants ont donc rencontré des artistes, des associations, se sont essayés à la musique, au sport et à de nouvelles façons de faire pour prendre du recul par rapport aux écrans. Pour avoir discuté avec une maman, ce que les adultes ont compris, c’est que cette prise de recul passait par eux, les parents. Nous râlons souvent sur les enfants, mais nous ne faisons pas mieux qu’eux. Si nous voulions qu’il ralentisse, nous devions ralentir aussi. Le smartphone ne nous servira qu’à téléphoner et envoyer des messages et pas à regarder la temps qu’il va faire dans une heure, ni à trouver un magasin dans une rue, ni à écouter la musique. Il nous servira peut-être à prendre des photos. Peut-être. Terminé la lecture des mails en continu, l’œil sur la vie des autres, il s’agira de nous concentrer sur la nôtre.

Nous allons commencer par des week-end sans écran (sans ordinateur, sans téléphone, sans tablette, heureusement nous n’avons pas d’appareil ménager connecté) mais, comme nous sommes petits joueurs (savez-vous que je déteste les jeux de société?) nous garderons la télévision uniquement allumée après 18h00 (comme quand j’étais petite et que les programmes débutaient à cette heure là. Elle nous servira à regarder des films que nous aurons choisis ensemble. Exit les programmes qui ne nous satisfont jamais tout à fait ou les infos qui nous terrifient. Nous croisons les doigts pour qu’il fasse beau.

voici une pub hilarante de ce que serait un monde en cas de coupure de nos applications sur nos smartphones. Pourvu que mes week-ends ne tournent pas à l’apocalypse!

Et vous, seriez-vous prêts à lâcher vos écrans ?

 

16 réflexions au sujet de « Dix jours sans écran »

  1. oui je pense que ma petite famille serait capable mais pour un laps de temps ! genre en vacances on ne prend pas une location avec télé et on s’en passe très bien … et on évite téléphone « souvent on ne capte pas !!! » Dans la vie au quotidien, j’avoue que c’est plus difficile même si mon fils n’en abuse pas ! et moi le seul truc que je ne me passerai pas c’est la radio !!

    J'aime

  2. Moi j’aurai du mal, vraiment du mal: je suis devenue quasi addict je crois!
    En plus il y a quand même plein de bonnes choses qu’apportent ces écrans: j’apprends le libanais sur youtube,
    j’obtiens des tonnes de renseignements sur l’adoption sur les forums, je m’y fais des ami(e)s , tu renoues avec d’anciens, bref j’avoue que je préfère maintenant passer 2 heures sur les réseaux que de regarder un navet à la TV.
    Et puis en réunion, quand le sujet t’em…., tu peux t’évader temporairement!
    Mais ce qui me rassure , c’est que j’arrive encore à faire autre chose , à couper pendant quelques heures,deux jours sans sensation de manque, juste le plaisir d’y retrouver des amis quand j’y reviens, donc pour l’instant , je me dis qu’il n’y a pas d’urgence!

    Aimé par 1 personne

  3. En ce qui me concerne…je ne suis jamais sur l’ordi le week-end. J’y suis bien trop par obligation la semaine. Pour le téléphone…je l’oublie volontiers à la maison le week-end quand on va faire les courses. Mais mon chéri garde le sien avec lui….au cas où…..

    Aimé par 1 personne

  4. Dans la famille c’est moi la grande malade des écrans puisque les enfants n’ont pas d’ordi, ni de tablettes, ils ont les consoles le mercredi et les we après – midi maxi 2h, la télé à partir de 18h en semaine, Zorro et un dvd par jour le we… oui ils sont très malheureux !!
    Autant je me passe très facilement de la télé, autant j’aurais vraiment du mal à lâcher ma tablette, le soir nous sommes devant la télé et j’ai ma tablette sur les genoux, je trouve toujours un truc à y faire, pour ce qui est de mon téléphone c’est impossible….

    Aimé par 1 personne

  5. ici la télé est arrivée en 2003.
    Les téléphones sont posés dans une boite quand on est ensemble : à table, Si on regarde un film , ou Si on est plusieurs dans la pièce pour faire un jeu où bavarder. Parfois on fait des
    Soirées perso: écran/livre/console – chacun son truc- avec Les grands. Les petits n’ont pas de téléphone , et ne sont autorisés qu’à 1h de
    Console le mercredi, samedi et dimanche Si on ne regarde pas de film tous ensemble. Les camps scouts ne leur posent pas de problème.
    Je crois que j’aurais plus de mal . C’est vraiment un effort que je fais pendant le carême et les vacances : mon téléphone juste pour communiquer si besoin . Mais je me rends bien compte que c’est fort difficile.
    Je trouve cette expérience absolument géniale!

    J'aime

  6. comme je te l’ai dit mardi, pour nous, ce fut le cas le week-end dernier : trois jours sans tablette, sans écran de smartphone, sans ordi… Juste la télé à partir de 20h30.. et encore, en fait seulement samedi soir, parce que les autres soirs, on a joué ensemble (dessins, lecture à trois voix, gommettes…). Le bonheur pour moi. Je fais souvent ça d’ailleurs le week-end : juste la télé le soir, pas d’ordi, pas de tablette (que je regarde trèèèès peu, c’est surtout mon homme) et le téléphone ne sert qu’à être joignable mais pas pour jeux ou sms … ça fait du bien. Et cet été, on part deux semaines, on emporte ni tablette ni ordi… et pas sur qu’il y ait la télé à la location … ON verra…

    Aimé par 1 personne

  7. PS … en plus, je ne suis pas sur les réseaux sociaux (juste inscrite viadeo pour le boulot) ..donc pas de tentation. et puis, avec le mari, les enfants, l’association que je préside, les projets, … pas le temps pour les écrans et j’adore ! je m’en passe très bien. Pour moi, c’est un outil de travail, c’est tout.

    J'aime

  8. Comme beaucoup, c’est moi qui aurait du mal…. Madeleine est tellement peu accro à son portable qu’elle l’a encore oublié ce matin alors que je devais l’avertir par SMS…. On n’a pas la télé non plus, juste un écran connecté à un ordi lecteur de DVD. Je me rends compte aussi que j’ai Du mal à me concentrer sur un film et que je fais souvent du double-screening en consultant FB Ou mes mails en même temps. Bref, ici, Ça sera un vrai challenge pour moi….

    Aimé par 1 personne

  9. Moins drôle que la vidéo du monde sans smartphone (ahahah), j’ai vu cette pub pour sensibiliser contre les jeux vidéos / télé et pour les activités physiques… Paradoxalement, je l’ai vu à la télévision, assis sur mon canapé…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s