En vitesse

Un petit article de rien du tout parce que WordPress, à qui je ne dis pas merci, m’a fait disparaitre ceux que j’avais en préparation pour la semaine.  Je ne sais pas ce qu’il s’est passé et franchement, j’ai si peu de temps devant moi, que ça m’a saoulé de tout réécrire.

Il y avait un article sur les carnets de vacances que nous faisions avec Mister T au début de notre vie et que nous avons décidé de recommencer cette année. Il y avait quelques recettes trafiquées à la mode basque et un article confession pas piqué des vers. Tout ça s’est envolé! Sans doute dans le vent qui souffle sur la côte basque.Pour parler de lui, j’adore dormir les fenêtres ouvertes quand ça souffle au dehors, j’aime le son du vent et l’idée qu’on ne peut pas maitriser la nature.

Ici comme ailleurs, l’année tire à sa fin et Mister T nous abreuve de pensées philosophiques sur l’amour et sur le temps qui passe, toutes plus croustillantes les unes que les autres. Il a passé une belle année tant au niveau scolaire qu’au niveau sportif et nous avons découvert un nouveau Mister T plein de ressources et surtout extrèmement courageux.

Les travaux ne sont toujours pas terminés dans le jardin et je croise les doigts pour qu’ils le soient dans quinze jours, pour les 18 ans de Petite Chérie.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, à très vite.

 

2 réflexions au sujet de « En vitesse »

  1. ah oui dommage, j’aurai bien lu tout ça! les recettes de cuisine à la mode basque, je suis toujours d’accord pour découvrir de nouvelles idées.
    Les carnets de vacances, je n’ai jamais réussi à en tenir un plus de trois jours, je crois qu’il me manque le don du dessin et du croquis pour en profiter….
    Une fois j’ai écrit consciencieusement pendant les 3 semaines d’une mission médicale dans un village sénégalais tout ce que j’avais vécu dans la journée, et il y avait de quoi écrire, dramatique ou drôle, eh bien j’ai tout jeté avec le papier sans faire exprès au retour! j’en suis malade rien que d’y repenser! parce que il y avait des ressentis pris sur le vif que j’ai été bien incapable de retranscrire sur le papier un mois après.
    Demain c’est vendredi , espérons que le vent se calme :d’abord pour qu’il te ramène ton vendredi confession « pas piqué des vers » mais aussi parce que je prends l’avion et que je suis phobique!

    J'aime

  2. Oh … Je vais voir si je ne les vois pas tourbillonner où atterrir près de chez nous, ces articles…. J’aime bien les vendredi confession!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s