Mille mercis, Madame

Cette année, PetiteChérie a dû faire un dossier sur un personnage ayant changé le monde et un moment clé de sa vie.  PetiteChérie avait choisi Madame Simone Veil et son discours pour la loi sur l’avortement.  PetiteChérie m’avait dit alors « je crois qu’on peut lui dire merci ».

Merci de vous être battue pour les femmes, parfois contre elles.

Merci d’avoir parlé de « ces affaires de femmes » qui le restent trop souvent encore aux yeux des hommes, un demi siècle après.

Merci de leur avoir offert le choix, même quand elles croyaient qu’elles n’en voulaient pas.

Merci d’avoir été belle et d’avoir refusé d’en jouer.

Merci de nous avoir donné envie de nous battre, nous aussi pour nos convictions, dussent-elles être moins importantes que les vôtres.

Merci d’avoir laissé vos émotions guider votre vie.

Merci de nous avoir prouvé qu’après avoir vécu l’horreur, on pouvait vivre. Encore.

Merci d’avoir choisi l’Amour.

Merci de ne pas avoir laissé gagner la peur et tous ses acolytes que sont la haine, la vengeance et tellement d’autres.

Merci de votre liberté qui ouvre la porte aux nôtres.

Merci pour votre pudeur qui se mesure à l’aune de votre force. Ou vice versa.

Merci pour vos jupes et vos cigarettes.

Merci pour vos paroles, votre voix et votre calme quand vous disiez tout haut ce que les femmes vivaient tout bas.

Merci pour mes filles, mes presque filles et toutes les autres, qui sont un peu les vôtres,  filles de leur temps grâce à vous.

Et, pour paraphraser Jean d’Ormesson « Nous vous aimons, Madame »

 

 

 

 

 

 

Publicités