Dans ma kindle

Voici les livres qui ont squatté ma liseuse en cet été 2017. Beaucoup d’auteurs déjà lus, et de jolies découvertes.

  • « La drôle de vie de Zelda Zonk » suivi de « Hanna » de Laurence Peyrin

C’est souvent mon problème, quand j’ai aimé un livre, j’ai envie d’en lire d’autres du même auteur. Après avoir beaucoup aimé « Miss Cyclone », j’ai donc embrayé sur ces deux là avec une nette préférence pour le second. Le premier m’avait laissé un goût d’inachevé (malgré un début prometteur) largement réparé par le deuxième. « Foutu mardi, foutue pluie… Sur cette route d’Irlande qu’Hanna a prise tant de fois pour aller à son atelier, c’est l’accident. À l’hôpital, la jeune femme se lie avec Zelda, sa voisine de chambre de 85 ans, positive et joyeuse, experte en broderie. Mais Hanna sent un mystère chez la vieille dame, qui esquive toute question précise sur son passé. Que peut-elle avoir à cacher, à son âge ? Bientôt, Hanna découvre que Zelda Zonk était le nom d’emprunt de Marilyn Monroe quand elle voulait passer inaperçue. Hanna sait bien que c’est absurde, Marilyn est morte il y a presque cinquante ans, et pourtant… «  Hanna réfléchit à sa vie et  en fil rouge, la question « est-ce que tout le monde peut changer de vie ? » devient de plus en plus obsédante. Et d’ailleurs, pourquoi faudrait-il changer de vie ?

Dans Hanna, l’héroïne comprend qu’on a tous des secrets et qu’on a tous de petits arrangements avec la vérité. Il y a aussi une idée qui me trotte  dans la tête selon laquelle, en famille, on vit tous selon un rôle  qu’on s’est/qu’on nous a attribué, un rôle immuable malgré le temps qui passe (la rigolote, la râleuse, la tête en l’air, la rigide, l’aventurière….) et duquel il est parfois bien difficile de s’extraire.

  • L’inspecteur Chopra et l’héritage inattendu de Vasseem Kkan: un policier indien avec à la place de l’habituel chien, un éléphant. Imaginez Colombo avec un éléphant et vous aurez à peu près l’idée du bouquin.

couv ames foret2

« Le jour où il prend sa retraite, l’inspecteur Chopra reçoit un gros, un très gros cadeau : Ganesh, un bébé éléphant. Légèrement encombrant… surtout quand le policier, lui-même têtu comme un pachyderme, décide de mener une dernière enquête sur le meurtre d’un jeune garçon. Dans la grouillante ville de Bombay, l’inspecteur et son imposant coéquipier partent à la chasse aux criminels. Des bidonvilles aux quartiers opulents, ils découvrent un empire obscur où le crime organisé fait régner sa loi. Et plus l’inspecteur Chopra creuse, plus il déterre des vérités dérangeantes que personne ne souhaite voir éclater au grand jour. Heureusement que « l’agent Ganesh » est là pour l’épauler et, surtout, pour veiller sur lui… » Un policier dans ma Kindle, en ce moment, c’est assez rare pour être souligné. J’ai adoré me laisser absorber par l’Inde. J’ai parfois eu l’impression que l’eau de la mousson ruisselait sur mon dos, j’ai senti les odeurs de nourriture, et collé un mouchoir sur mon nez en passant par certains endroits. Les descriptions sont bluffantes, l’histoire est charmante. Il s’agit du premier d’une série écrite par Vasseem Khan, à voir pour les suivants.

 

  • Amuse-bouche de Stéphane Carlier : J’ai commencé ce bouquin sur un vélo à la salle. Et. J’ai éclaté de rire lors de l’élément déclencheur. Le type envoie un sexto à un collègue plutôt qu’à sa petite amie parce que les deux conversations se sont superposées. Le sexto hors de son contexte est surréaliste et bien sûr la suite n’est pas aussi simple qu’on s’y attend.Le personnage que l’on pense au départ inintéressant s’avère délicieux, plein de ressources et capable de rebondir. Beaucoup d’humour donc, avec en pensée l’idée que cette histoire est peut-être celle d’un drôle de microcosme ministériel.

amuse

« Julien, conseiller des Affaires étrangères, beau gosse ambitieux, vit une histoire avec Pauline, une superbe assistante parlementaire. Un soir, il lui écrit un sexto particulièrement cru qu’il envoie par erreur à Philippe Rigaud, diplomate chevronné à deux ans de la retraite. Une boulette qui fait l’effet d’une bombe dans le quotidien ronronnant du couple Rigaud. Dans celui, surtout, de Marie-Ange, la très sage épouse de Philippe qui, décidée à enquêter sur les infidélités de son mari, est loin d’imaginer ce qu’elle s’apprête à découvrir… »

 

  • Quand tu es parti » de Maggie O Farrel (après « Assez de bleu dans le ciel »). Histoire plus sombre que la première. J’ai eu un peu de difficultés à comprendre où elle voulait en venir, mais je me suis encore une fois prise au jeu de reconstruction des personnages et des époques.

9782714475794

« Hospitalisée dans un coma profond, Alice se souvient : de l’amour fou avec John, un journaliste, fils d’un juif intégriste qui l’a renié ; de l’étrange enfant, puis de l’adolescente fragile et rebelle qu’elle a été ; de l’affection de sa grand-mère Elspeth et des heurts avec sa mère, Ann, beauté froide et énigmatique. Et tandis que toute la famille guette le moindre signe d’espoir, la genèse du drame affleure. »

J’ai adoré les questions en filigrane du bouquin « qu’est-on sensé faire de l’amour qu’on ressent pour une personne quand elle n’est plus là? Qu’advient-il de tout cet amour ? Doit-on l’ignorer, le refouler ou l’offrir à quelqu’un d’autre? » Ces questions étant valables pour plusieurs membres de la même famille. Si vous aimez reconstruire les histoires et chercher l’élément déclencheur qui amène à comprendre comment on a pu en arriver là, foncez!

Téléchargé hier : Le gang des rêves (merci Mam) et la tresse (vingt ans après tout le monde) Bonnes lectures à vous !

 

Publicités