5 raisons d’aller à Getaria

Ce matin là, nous avons pris la route en direction du Guipuzcoa, une province autonome basque, à 25 km à l’ouest de Donostia (San Sebastian), de bonne heure avec l’idée de découvrir Getaria (prononcez Guétaria). C’est l’avantage d’habiter ici, faire des sauts de puce pour changer d’air et s’immerger dans de nouveaux paysages. Encore une fois, nous n’avons pas été en reste.

1 Les paysages

Txakoli

Ce petit village de pêcheur de la côte de Biscaye,  bénéficie de vues splendides : un centre-ville médiéval, une petite montagne sur un îlot, un port de pêche, deux plages (Gaztetape and Malkorbe), l’océan Atlantique et les collines verdoyantes parsemées de vignobles du fameux vin Getariako Txakoli.

2. Les pintxos

getaria

Quand nous sommes arrivés à Getaria il était treize heures et pour les estomacs de la famille, encore réfractaires à « l’heure espagnole », c’est l’heure du repas. Nous avons donc emprunté la rue principale en pente, et nous sommes assez rapidement arrêtés pour déjeuner de pintxos. Nous mesurons notre chance d’avoir trouvé une table (pour quatre avec impossibilité de rajouter deux chaises alors que nous étions six). C’était festif, bruyant, délicieux, les espagnols avaient les yeux rivés à l’écran de télévision qui déversait des images d’un championnat de force basque. Chaque fin de tournoi était acclamée avec force cris et  arrosé d’un nouveau verre. Les pintxos, un peu différents de ceux de San Sé ou Hondarribia, un peu plus simples, font plus « cuisine de famille. »

3. Le port

prot getaria

Telle était notre véritable destination: une histoire de place au port. C’est un port relativement récent qui allie navigation de plaisance et navigation de pêche.  Nous avons donc descendu la rue principale pour y accéder, ainsi qu’aux nombreux restaurants qui jouissent d’une vue exceptionnelle. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous dire auquel vous attabler, certaine que vous en trouverez sans nul doute un  (nous sommes restés sur les Pintxos). À l’extrémité du port commence le mont San Anton ou Raton de Getaria, appelé ainsi à cause de sa forme qui rappelle celle d’une souris, puis le phare depuis lequel on pouvait observer les baleines, Getaria étant un ancien village baleinier.

4. Museo Cristobal Balenciaga

Le musée Cristobal Balenciaga est accolé au Palais Aldamar où sa mère, couturière, travaillait pour la Marquise de Casa Torre. Il s’agit d’un bâtiment résolument contemporain, aux lignes acérées et pas tout à fait aux normes en vigueur (avec un enfant malvoyant). Un film de 23 minutes relate la vie de Cristobal Balenciaga né à Getaria en 1895, grand innovateur dans le monde de la mode, très respecté il marqua le milieu avec des techniques et des créations empreintes de perfectionnisme.La collection des robes de Rachel L. Mellon est juste incroyable.

 

 

 

5. La longue promenade qui relie Zarautz à Getaria

promenade zarautz getaria

Les deux villages, Zarautz et Getaria, sont reliés par une longue promenade côtière que des habitants de tous âges parcourent chacun à leur rythme pour profiter de l’air marin de la mer cantabrique. Mention spéciale au papi et à la mamie qui couraient à petits pas tout en se donnant la main. Nous l’avons parcourue nous aussi. En voiture, mais fenêtres ouvertes (pour l’air marin de la mer cantabrique).

Aller à Getaria c’est l’occasion d’une jolie balade à une heure de Bayonne (en pleine saison).