En vrac et pas dans l’ordre #9

Ah oui, il y avait longtemps que je ne vous avais pas fait un petit en vrac et pas dans l’ordre. Je parie que ça vous manquait. Non? Tant pis parce que c’est ce à quoi vous allez avoir droit aujourd’hui (non, pas du tout, je n’ai pas la flemme). Mais avant de commencer, je voudrais simplement vous dire MERCI pour tous les gentils mots que vous avez posés ici ou sur Insta. J’aime bien ce qui s’y passe, j’aime vos longs commentaires ou vos tout petits, j’aime apercevoir des prénoms dans la liste, j’aime que vous vous parliez. Bref. Vous avez saisi le sens général.

1. Hier soir, j’ai rencontré les Kardashian! Bien sûr que je savais qu’elles existaient. il y avait eu une histoires de cailloux volés par des papis voleurs, il y avait eu un mariage hors normes en Italie, des allusions que j’entendais ici ou ailleurs mais jamais je n’avais été confrontée à leur existence. Maintenant, je sais qu’elles existent! En vrai. Elles ont une émission de téléréalité à elles. Si on filmait chez moi en continu, vous apprendriez à connaître mes pyjamas (tous charmants mais j’avoue un peu démodés et toujours dépareillés), vous sauriez que je ne ferme pas la porte des toilettes, que je marche pieds nus tout le temps, que je danse dans ma cuisine et que j’éternue comme un éléphant, que je suis souvent dans la lune et que mes enfants haussent les épaules parfois.  Les soeurs K disent « Dans notre famille, chacun s’aime et se soutient vraiment » . J’adore entendre de jolies paroles pleines de bons sens comme celles-là. Tout le monde s’aime, c’est vraiment beau l’amour! Et puis, elles ont tout qui est très gros (alors que chez moi tout est mini riquiqui) : les bijoux, les talons (elles sont en talons chez elles : les folles) les manteaux de fourrure, les cris (hiiiiii, whoawwwwww, hououououou) (à la fin du reportage j’avais envie d’un Efferalgan), les cheveux, les cils et les ongles sont tous au format XXL. Vous attendiez que je vous parle d’autre chose ? Non, vraiment je ne vois pas.

2. À la sortie de l’école hier: « t’as bien travaillé maman? T’as fait combien de chapitres? » / Heu, en fait je ne compte pas en chapitre, j’ai commencé une autre histoire, alors pour l’instant je cherche un peu le fil / Tu me mettras dans ton livre? / Pourquoi, ça te plairait? / Oui et j’aimerais bien que tu parles d’adoption aussi. »

3. Je ne sais vraiment pas comment fonctionne Hellocoton. Je vous assure, ça m’interroge cette histoire. C’est toujours les mêmes blogs qui sont mis en avant, à croire qu’ils n’ont qu’une vingtaine de blogs par catégorie.

4. Il y a des mots que je déteste. Écrivaillon en est un. Je le vois fleurir un peu partout dans les posts, mais il faut se rappeler que quand on dit « la bise aux écrivaillons » on dit « la bise aux écrivains médiocres ». C’est super sympa. Non? Non! Qui est-on pour traiter les gens d’écrivaillons?

5. Il pleut ce matin. Ah, bon? Je ne vous apprends rien?

6. En ce moment je ne fais que des mauvais choix de lectures. Il y a des moments comme ça dans la vie (oui, je sais il y a plus grave). J’ai commencé cinq livres pour lesquels je n’ai pas pu aller au-delà de la centième page. Ils squattent la page d’accueil de ma Kindle. De ceux-là, je ne vous parlerai pas, par contre il faudra que je vous parle du gang des rêves. ❤

7. J’ai trié ma penderie et enlevé tous les vêtements griffés Zara. Il ne reste plus grand-chose. Less is more sans doute. C’est ma carte bleue qui va être contente.

8. Je reviens, parce que j’ai lu sur Hellocoton, qu’écrire un article par jour n’était pas un gage (je crois que la blogueuse disait un signe) (mais je ne peux jurer de rien) de qualité, bien au contraire. Je me suis posé des tas de questions (#jenesuisquedoute) alors j’espère que ce n’est pas le cas ici.

 

Publicités