Journée internationale de la fille

Comme je vous le disais, il y a des journées pour à peu près tout. Mais aujourd’hui est une journée spéciale, c’est la journée internationale de la fille / des filles. Alors permettez que je prenne quelques minutes de votre temps.

Tout autour du monde des jeunes filles doivent répondre à de multiples défis, certains, que depuis notre fenêtre, nous n’imaginons pas. Bien sûr des progrès significatifs ont été faits dans l’amélioration de la vie des filles durant la petite enfance. Elles sont plus susceptibles de s’inscrire à l’école primaire, d’être vaccinées et sont moins susceptibles de souffrir de problèmes de santé et de nutrition que ne l’étaient les générations précédentes. Cependant, les investissements ont été insuffisants pour relever les défis auxquels les filles sont confrontées quand elles entrent dans la deuxième décennie de leur vie. Cela comprend l’obtention d’un enseignement secondaire supérieur de qualité, échapper au mariage des enfants, recevoir des informations et des services liés à la puberté et à la santé reproductive, se protéger contre les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que de la violence basée sur le sexe, vivre sans être sous le joug d’un homme, quel qu’il soit, père, mari, frère, oncle.

Ne croyons pas qu’en France, tout va pour le mieux. Vous le savez aussi bien que moi, il reste des progrès à faire : qu’on arrête de siffler les filles dans la rue, de leur toucher les fesses dans le métro, les seins à la piscine, qu’on arrête de leur dire qu’il ne faut pas qu’elles s’énervent quand elle ne font que s’exprimer, qu’elles doivent avoir leurs règles quand elles s’agacent, qu’elles aient le droit de se mettre en colère sans qu’on les traite d’hystériques, qu’elles aient le droit de s’habiller sans qu’on dise  qu’elles « le cherchent », qu’on les écoute quand elles disent « non! », qu’elles soient payées au même salaire que n’importe quel homme pour un travail égal, qu’il vaut mieux être jolie, qu’elles aient le droit de trouver des vêtements à leur taille, qu’elles puissent rêver à un avenir brillant et y accéder.

Alors, les filles, les miennes et toutes les autres, et toi Dané ma filleule au Cambodge, vivez haut et vivez fort parce que vous ouvrez la voie, c’est vous qui ferez les hommes de demain. C’est vous qui changez le monde. Parce que vous êtes les femmes de demain ne vous contentez jamais d’une vie de « j’aurais pu ».

Sur le mur de mon mini bureau, je garde cette photo, pour me rappeler qu’avant, quand je voulais être grande, je voulais changer le monde, et que parfois, ça ne se fait pas dans la joie et la bonne humeur.

IMG_0314.JPG

« Un hashtag pour soutenir les droits des filles

« Nous invitons toutes les femmes à se souvenir de la fille qu’elles ont été à l’occasion de la Journée internationale des filles, ce 11 octobre.

Nous avons besoin de vous.

Toutes les filles, à travers le monde, ont besoin de vous.

Pour interpeller les médias et l’opinion publique, Plan International lance le Hashtag #FilleAujourd’hui auquel nous pouvons toutes participer par un geste simple : une photo de nous petite fille (profil FB, post Instagram, twitter, Linkedin…) accompagnée du message : “Tous mobilisés pour le droits des filles : #filleaujourdhui, femme demain”. »

 

 

Publicités