Et méditer

Il y avait un truc qui me manquait. Une sorte de pétillement interne. L’impression d’avoir deux petits nuages logés sous mes semelles. Le ciel plus bleu. La stabilité et le flottement. Et puis le calme.

Un an que ça me manquait sans que je n’arrive à mettre le doigt dessus. Il parait qu’il faut 21 jours pour ancrer une bonne habitude dans notre routine. Il en faut trois fois moins pour s’en débarrasser et laisser l’absence reprendre sa place.Petit à petit, j’ai confondu relaxation et méditation. Et puis le mec avec qui je vis a voulu aller à la salle alors je n’ai plus eu de temps pour caser mes vingt minutes de méditation dans la journée. Ni dans la semaine. Ni jamais en fait. Que je disais.

Et puis il y a eu ce matin. Un mauvais jour qui se profilait à l’horizon avec, à la clé, des obligations que j’avais oubliées. Depuis plusieurs jours, mon souffle était court. Ma respiration hachée et alors que je n’avais aucune, mais alors vraiment aucune envie de faire du sport, je me suis retrouvée à la salle à tirer, pousser, culbuter, « rotationner » et bizarrement j’ai atterri sur un tapis en position de méditation.

Les yeux fermés, je me suis raccrochée à ma respiration, j’ai laissé les pensées affluer. Il y en avait des tonnes. Elles ont défilé, fait des pirouettes dans mon cerveau, certaines tiraient une couverture de nuages gris que j’ai regardée bien en face avant de les voir disparaître. Je me suis fondu dans le tapis, peu à peu le brouhaha de la salle s’est estompé jusqu’à disparaitre complètement.

Mais comment peut-on oublier ce qui nous faisait tant de biens ? Je n’ai pas de réponse à cette question. La flemme? La routine et l’habitude?

Alors, j’ai réinstallé Petit Bambou.

Et vous, méditez-vous?

 

Publicités