Vendredi confession

Il est maintenant grand temps de reprendre le cours normal de la vie du blog, je sens que je n’ai plus aucune excuse. « Aujourd’hui » est passé et aujourd’hui, je voudrais avant tout vous remercier de vous être inquiétés pour moi. Ça m’a fait chaud au cœur, et certainement que vos pensées positives m’ont portée (et il y avait des escaliers). Il me faut donc reprendre. Du coup, voilà enfin un Vendredi Confession qui tombe un vendredi! Et un vendredi confession qui va vous parler de quoi ? De résolutions! Ce n’est pas très original en ce début janvier, mais que voulez-vous, il faut bien recommencer par un post, alors ce sera celui-ci.

Depuis plusieurs années, je ne prends plus de « résolutions ». Les miennes étaient comme celles de tout le monde et ne duraient pas au delà du 31 janvier (elles fondaient comme neige au soleil sur les pistes enneigées de février). Me retrouver face à la liste de mes résolutions non tenues au mois de mars, me fichait le cafard.

Il y a d’abord eu les résolutions difficiles à tenir : « Je ne mangerai plus jamais de cacahuètes » (durée de vie de la résolution : 3 jours), je vais marcher au moins 5 kilomètres par jour (durée de vie : trois heures). Je vais écrire des articles en avance pour le blog (durée de vie de la résolution : un mois), « cette année, je vais… ». Ouais, laisse tomber !

À un moment, je m’étais fixé des résolutions plus faciles à tenir. Du genre « cette année je ne vais pas m’énerver si leur chambre n’est pas rangée »(parfois ça peut être très long et très difficile, mais avec un peu d’entrainement on y arrive ) (durée de vie de la résolution: 20 janvier), « prendre le temps d’aller au cinéma une fois par mois » (mais il n’y a pas un chouette film à voir par mois), « manger vegan ou bio un jour par semaine » (mais pour les enfants, le jour est toujours mal choisi, ils ont trop faim pour ça ou ils ont sport ou je ne suis pas allée faire les courses, du coup il reste des pâtes et les pâtes sans crème et sans fromage, c’est no way).

J’ai considéré toutes ces résolutions et compris qu’elles n’en étaient pas, voilà sans doute pourquoi je ne les tenais pas. Une autre année je me suis lancée dans un projet 365 : faire une photo du même endroit pendant 365 jours. Pas de bol, on a déménagé entre-temps. L’année suivante j’ai commencé un cahier « 1000 mercis »  (c’est un cahier de gratitude et petits bonheurs) j’ai tenu 168 mercis (à raison de 3 par jour, je vous laisse calculer) (ça fait pas grand-chose).

J’ai donc lâchement abandonné l’idée de prendre des résolutions. De toutes façons, plus personne n’en prenait. C’était vraiment passé de mode.

Pourtant, 2017 fut l’année record en terme de résolutions non prises mais tenues au-delà du 31 décembre de la même année. Je me suis laissée porter par le hasard et les vents du sud, par l’amitié et l’habitude. Force est de constater que j’ai bien fait parce que:

  1. Je me suis mise au sport et (si je ne compte pas les vacances d’Aout) j’ai maintenu le rythme d’une séance par semaine.
  2. J’ai terminé mon roman. Je l’ai même terminé plusieurs fois.
  3. J’ai fait tout ce que j’avais dit que je ferai en ce qui le concerne (le faire lire à des bêta-lecteurs, le faire corriger, aller à Paris pour le présenter aux maisons d’édition, lui faire une page Facebook et un IG)
  4. J’ai commencé le travail préparatoire pour le deuxième.
  5. J’ai écrit sur le blog presque tous les jours. Même le week-end. Même plusieurs fois par jour. Avec cette agitation propre aux gens qui écrivent. Parait-il. (Avec une rare abnégation j’ai constaté qu’aucun éditeur n’est passé par le blog pour constater à son tour à quel point j’écrivais merveilleusement bien) (alors qu’une blogueuse du coin m’a dit qu’une éditrice lui avait proposé un projet) (Ouais beh pas moi)
  6. Je suis retournée à Agen une fois par mois, même les mois où j’avais vraiment la flemme. (C’est un de mes problèmes, j’ai toujours la flemme avant et puis quand j’y suis, pffff tout s’envole.)
  7. J’ai continué à travailler avec ChériChéri, (bien que pas assez d’après lui.)
  8. Je suis allée toute seule à des rencontres d’écrivains (et rien que de l’écrire j’ai un peu mal au ventre)
  9. J’ai intégré un club de lecture (et rien que de l’écrire…)
  10. J’ai souri tous les jours aux voisins. Je leur ai dit bonjour (c’est peut-être un détail pour vous) et leur ai apporté mon aide quand je le pouvais (pas grand-chose : j’ai expliqué le fonctionnement des tournées des camions poubelles aux nouveaux, j’ai pris les sacs poubelles des absents (je suis hyper investie pour la propreté de la ville) (et pour moi ça veut dire beaucoup)
  11. J’ai gardé plus souvent qu’à mon tour les copains de Mister T et fait la cantine quand il y avait grève.
  12. J’ai lu mes 52 livres (et plus)
  13. J’ai consolé, écouté, épaulé. Et j’ai aimé. Beaucoup.
  14. Je suis allée voir l’océan chaque semaine (j’avais peur d’être blasée) ( il parait que ça arrive. Tout d’un coup tu t’aperçois que tu n’y es pas retournée depuis un mois et ça ne te manque même pas)
  15. J’ai les cheveux gris (en entier. De la racine à la pointe) (du coup, à la gare ChériChéri ne m’a pas reconnue) (c’est peut-être ça en fait le secret des couples qui durent)
  16. Au demeurant, je ne me suis toujours pas fait tatouer la petite étoile dont je rêve depuis à peu près vingt ans (il parait qu’il faut garder des résolutions pour plus tard. Un peu comme on guette les stations service sur l’autoroute)
  17. Cette année encore, je n’ai pas fait de résolutions. Je vais attendre sagement 2019 pour voir ce que 2018 aura fait de tous mes projets.

Et vous, avez-vous des résolutions ?

 

Pic by Hs Lee

 

Publicités