Écrire

Ce matin, quand j’ai ouvert mon ordinateur, je me suis dit : là, ma vieille (oui, je suis parfois avec moi-même) il faut y aller, il faut écrire. Mais voilà, sur quoi pouvais-je écrire ?  Sur quoi pouvais-je m’étendre que vous ne sachiez déjà? Et, puis vous savez bien que quand je n’écris pas beaucoup ici, c’est que j’écris là-bas.

J’ai tourné dans ma cuisine, les pieds nus martelant le parquet. J’ai préparé mon café et coupé ma brioche. J’ai cherché au plafond, un bout de mon inspiration.Je pourrais toujours vous dire que cette nuit, ici, il a neigé et que c’est presque aussi rare que quand il neige en Corse. Je pourrais toujours vous dire qu’il neige encore et que si je n’aime pas trop avoir froid ni les sports d’hiver, j’aime beaucoup la neige. Le silence dont elle enveloppe la maison, la blancheur tant que personne ne l’a foulée (d’ailleurs Diva-la-chienne-de-la-maison ne comprend pas que je ne veuille pas qu’elle sorte), la légère et gracile danse des flocons dans la nuit et les milliers d’étoiles que la neige fait naître dans les yeux des enfants (je freine des deux pieds pour ne pas réveiller Mister T)

IMG_1043

Je pourrais vous dire que je suis toujours très étonnée de voir qu’il y a du monde sur ces pages, même quand je n’y suis pas.

Je pourrais vous raconter que je suis allée au théâtre voir Edmond avec mon acolyte, une pièce que nous vous recommandons chaudement : ça virevolte, c’est gai et amusant, c’est merveilleusement bien écrit, c’est contemporain. Je retiens une réplique: « Mais vous êtes complètement dérangé, mon ami! / Mais non, je suis auteur! »

À court d’idées pour écrire, j’ai flâné sur d’autres blogs. Je me demande si un plombier à court d’idées va sur les chantiers d’autres plombiers. Oui, je me demande (ne trouvez-vous pas que ça change un peu les perspectives quand on remplace les mots blogueur ou auteur par plombier? Que passerait-il si un plombier manquait d’inspiration?).

Et puis, j’ai trouvé quelqu’un qui a fait un article sur sa manière d’écrire. J’ai pensé que ça pourrait être amusant de prendre ses questions (et la façon de les présenter) pour y répondre à mon tour. J’aime bien la collaboration entre blogs et l’idée d’échanger comme si on papotait au café (vous croyez que les plombiers font ça ?) J’espère qu’elle ne s’en trouvera pas offensée.

Par contre, je ne suis pas tout à fait certaine que vous ne sachiez pas déjà tout.

IMG_1035

//Où écris-tu ? As-tu un endroit favori ?//

Il me faut le bruit. La vie. Pour écrire. Avant, j’avais un bureau, ici je lui préfère la table de la salle à manger (qui est aussi celle sur laquelle nous devrions manger) que je décore de tout un tas de choses absolument essentielles : une tasse de thé (Earl Grey French Blue de Mariage frères), une bougie qui sent bon (Figuier de Diptyque), des stylos, des carnets et Monsieur Mac.

//Est-ce qu’il y a une heure où tu es plus créative ?//

Avant, parce qu’après il y avait la vraie vie, j’écrivais le matin tôt. Je mettais mon réveil à 5h30 et j’écrivais jusqu’à 7h30. Je grappillais quelques minutes d’écriture à l’arraché toute la journée. Maintenant que j’ai changé de vie, je ne mets plus le réveil et j’écris plus souvent, plus longtemps et même quand je n’écris pas, je prétends que je travaille.

// Est-ce que tu as fait un plan, est-ce que tu connaissais la fin de l’histoire avant de l’avoir commencée ?//

J’aimerais bien vous dire que c’est venu tout seul. Pif paf pouf. Que tout m’est tombé tout cru, venu de madame l’inspiration. Mais non. En fait, j’ai travaillé. Avant de commencer la rédaction du roman, il y a tout un tas de préliminaires, dont un plan. Et vous savez que les préliminaires c’est aussi bon que l’acte. Non? Et qui dit plan, dit aussi de connaître le début et la fin, les péripéties et le (foutu) climax.

//Comment as-tu créé tes personnages ?//

J’ai créé des fiches personnages sur lesquelles j’ai collé des photos d’inconnus (ou pas). Je leur ai imaginé un prénom (pour en changer une fois que le livre a été terminé), un passé et tout un tas d’habitudes. J’ai planté les graines dans le potager et j’ai bien arrosé et puis, je leur ai écrit un début (que je n’ai pas gardé)

//Est-ce que tu te fixais une quantité de mots à écrire par jour ?//

Pas vraiment en fait, parce que sans ultimatum la fête est plus folle (ou pas).

//Comment ça s’est passé, tu as sollicité un éditeur ?//

Ah, ah, ah! Question suivante s’il vous plait!

//Et ça paie bien d’écrire un roman ?//

Hola! Vous commencez à être pénible avec vos questions! Je vais vous dire : un auteur fait du bénévolat, jusqu’à ce qu’il puisse répondre à la question précédente. Allez, sans rancune!

Pic by Mike Petrucci.

Les photos intérieures : neige et panoramique structurel de mon prochain roman.

 

Publicités