Vendredi confession # 14

MOT D’EXCUSE : je n’ai pas encore corrigé vos copies. La correction définitive sera en ligne demain. En attendant les retardataires peuvent encore les faire. Et merci pour vos avis avisés en ce qui concerne le jour de parution des devoirs. Message personnel : je ne peux plus mettre deux articles le même jour, même si je l’ai déjà fait, il parait que je publie trop. Alors deux articles le même jour, il ne faut pas y penser!

Donc, voilà le vendredi confession qui tombait un lundi, mais qui n’a rien à voir avec celui qui devait paraitre vendredi. Les têtes en l’air vont croire qu’ils ne sont plus qu’à quelques heures du week-end. Les pauvres.

  1. Pour déposer mes manuscrits aux maisons d’édition j’ai dû les faire imprimer. La jeune femme qui s’était gentiment occupée de le faire à ma place m’a demandé ce jour là si elle pouvait s’en faire un exemplaire pour le lire. J’ai acquiescé, du bout des yeux. J’y suis retournée plusieurs fois, mais sans jamais la croiser à nouveau. Et puis, la semaine dernière et elle était là. « j’ai adoré votre livre m’a t-elle dit. Je me suis retrouvée dans un personnage, ça fait bizarre. Je croise les doigts pour que ça fonctionne ».
  2. Objectivement, elle n’a pas dû correctement les croiser puisque j’avais reçu deux réponses négatives la veille. Il parait qu’en moyenne il y a un manuscrit édité pour 6000.
  3. Je me suis inscrite  un speed-dating. Vous auriez dû voir la tête de ChériChéri quand je lui ai annoncé. « Mais, non pas pour trouver un autre ChériChéri! Un speed-dating pour éditer son manuscrit. » Bon, comme il y a beaucoup de demandes de participation, ils doivent encore tirer au sort et comme de ce côté-là je suis plutôt du côté obscur de la force, il y a peu de chances que je sois retenue, cependant, je suis contente de l’avoir fait (c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi … vous connaissez la suite)
  4. J’ai acheté un nouveau pull vert. Du même vert que le précédent. Exactement le même. Tous les deux, ils pimpent mon armoire. Je vais l’acheter en rose et en corail pour que ça pétille là-dedans.
  5. Dans deux week-end je dois participer à une convention parisienne dont le dress-code est « noir et blanc ». Du fait que je trouvais qu’un tel choix faisait très « coiffeur » ou « garçon de café », je ne voyais pas du tout quoi porter pour l’occasion. Jusqu’à ce que je regarde les Césars vendredi soir. #JesuisSophieMarceau.
  6. Je suis aussi Dans le genre de Delphine de Vigan. Vendredi soir nous papotions avec une amie, d’une conférence à laquelle j’ai prévu de me rendre au salon du livre Paris  sur la place de la littérature féminine en France. Je lui disais que je n’aimais pas du tout le concept de « littérature féminine ». Se pose t-on la question d’une littérature masculine ? Et dimanche matin, je suis tombée sur cet article. Je pense que c’est le bon moment pour en parler (même s’il y a d’autres combats)(je sais, je sais)
  7. Mon prochain roman a un nouveau quelqu’un. C’est mieux! Pour lui autant que pour moi.
  8. ChériChéri m’a dit : « Tu devrais acheter le livre de Diane Ducret, on dirait toi quand elle parle. » Quand elle parle on a dit, parce que question look, pas du tout. Elle a réussi à photoshoper ses jambes à la naissance et puis son visage aussi. Et tout un tas d’autres trucs qui sont restés mini mini chez moi (ou fat fat c’est comme vous voulez). Question images, mots et construction des phrases, c’est un peu moi, c’est vrai. Et dire que personne n’en saura rien. Rectification : et dire que tout le monde pensera que j’ai copié. Et puis elle a un wikipédia, quoi !?
  9. Après de multiples demandes et après que My Mum l’ait tapé, soit d’ici quelques semaines, Vent fort Mère agitée sera disponible sur Kindle, Kobo et tout le toutim. Vous allez dire « Mais pourquoi tu le fait retaper ? » je répondrai « parce que je ne comprends pas comment il a pu disparaitre de mon disque dur, mais il l’a fait. » Vous allez penser « Elle exagère quand même de le faire retaper par sa mère. Elle aurait  pu le faire elle-même.  » Alors je vous explique : je suis persuadée que si je le retape moi-même je vais changer des trucs. Par exemple, elle m’a envoyé un extrait pour que je vois la compatibilité du format. Et ? J’ai modifié trois trucs alors qu’il n’y avait que huit lignes.
  10. J’ai découvert ce week-end qu’un ado squattait mon salon. Ça fait un peu mal et j’oscille entre deux émoticônes celui qui pleure des rivières et celui a des étoiles plein les yeux.
  11. Vendredi soir, j’ai aquatruqué toute seule. Si on m’avait dit, il y a un an, que ça se produirait, je pense que je n’y aurais pas cru. Comme quoi. Tous les espoirs sont permis. (tiens, c’est un chouette mantra)
  12. J’aime bien le hashtag #payetonauteur, même si on est d’accord qu’il ne me concerne pas (encore) (tous les espoirs sont permis)

Pic by Thien Dhang from Unsplasch.

Publicités