La correction des devoirs • semaine 14

Je suis un peu à la bourre cette semaine en ce qui concerne la correction des devoirs. Je me demande si les profs rechignent autant que moi lors de la correction, s’ils ont toujours un truc de plus important à faire, ou s’il leur arrive d’avoir la flemme (je me demande pas trop en vrai, je suis sûre que oui).

Des trucs plus importants, j’en ai eu et notamment vous faire choisir la couverture de mon futur roman dans le précédent article. Alors, merci de votre aide précieuse, merci à celles qui sont sorties de l’ombre et que j’espère retrouver de temps en temps ici, merci aux inconnus sur IG, merci de votre enthousiasme, merci.

La grande gagnante est l’illustration N° 1 qui remporte 21 votes, la deuxième est la 4 qui remporte 12 voix. Les deux vont être étudiées (au cas où)

Je vous expliquerai bientôt tout ce qu’il faut savoir pour se le procurer et vous mettrai les liens et tout et tout. Hiiii, ça se rapproche à grands pas!!

Vivement qu’on en finisse parce qu’ en ce moment, je suis auto-centrée, je sens que vous frôlez l’overdose (l’avantage c’est qu’avec moi, ça ne dure jamais très longtemps, il y a toujours un moment fatal où le vilain doute tue l’espoir)

Ah, oui, maintenant vous voulez qu’on parle de correction? Quand faut y aller, faut y aller:

  1. Votre juron (ou blasphème) préféré : J’adorerais vous dire qu’il s’agit de celui que j’avais inventé quand les enfants étaient petits : crottezuteflute (en un mot)(oui je mets un e à zut, c’est pour la rythmique du mot), ou « saperlipopette », « sacrebleu » ou « Doux Jésus » (avec les mains jointes et les yeux au ciel, le problème c’est que quand je jure, je tape du plat de la main, j’envoie valser les casseroles et mes yeux sont le plus souvent exorbités) (charmante n’est-ce pas?), mais bon, ce week-end j’ai dû me rendre à l’évidence que je dis « Putaindebordeldemerde » (en un mot aussi) ce qui entraine immanquablement un « Nat! » de la part de ChériChéri qui n’a pas perdu espoir et qui pense que je suis une princesse (laissons-le le croire!)
  2. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire : Je pense sincèrement que j’aurais pu faire beaucoup de métiers, pas toute la vie, ça c’est sûr, parce que certains m’auraient rendue folle, mais au moins un temps, oui, j’aurais pu. Ma principale qualité est d’être adaptable. Celui que j’aurais eu du mal à faire en revanche c’est bouchère (j’ai du mal à toucher et couper la viande) (je fais toujours appel à petite Chérie pour le faire à ma place) (à moins que je sois tombée amoureuse d’un boucher, que ne ferais-je pas par amour ?) ou poissonnière (il faudrait alors que le poissonnier soit aussi surfeur)(hier, alors que j’allais à Biarritz pour le boulot, avec PetiteChérie, mes yeux ont divagué vers la droite. Ils ont fait ça tout seuls. Il y avait un surfeur qui se changeait, sous la pluie. Le problème c’est que j’avais oublié que PetiteChérie était avec moi. « Je te vois maman » qu’elle a dit. moi aussi je les ai vues!)
  3. Quel lieu se rapproche de l’endroit idéal : Mon lieu idéal est changeant. Ça dépend des jours et de qui est avec moi. J’habite le lieu idéal de ma vie d’avant (et qui n’a aucun rapport avec ma petite aventure d’hier) et en ce moment mon lieu idéal ressemble à s’y méprendre à un balcon au-dessus de la Méditerranée à Begur. D’ici à ce que j’y déménage…(on est d’accord, le plus compliqué, c’est la première fois)
  4. La chose la moins glamour que vous ayez faite par amour : Ça parle de vomi aussi, comme beaucoup d’entre vous, celui que j’ai balancé dans les toilettes pendant chacune (c h a c u n e) de mes grossesses (même celle qui a duré 4 ans)
  5. Êtes-vous plutôt quand / pourquoi / ou comment ? pourquoi! (avec un point d’exclamation)

 

Je garde de Peeka le métier impossible, le lieu idéal de Karine, le juron de Christelle02, la 4 de Béa, et la 4 de Christelle A <3, le lieu idéal de Marieal, le juron de Corinne, le lieu idéal d’Anne-Laure, le juron de Claude en voiture, la chose la moins glamour de Val Lao (mais tellement!)

Pic by Chris Pagan from Unsplash

 

Publicités