Quand tu lis

À force de vous parler d’écriture, je me suis dit qu’il était peut-être temps de vous parler des droits imprescriptibles du lecteur élaborés par Daniel Pennac. Et puis, forcément, j’ai brodé, je m’en suis échappée. Là, où il créait les dix commandements du lecteur j’en ai trouvé 18. Et je vous ai rajouté un devoir.

  1. Tu as le droit de ne pas lire (ça commence bien…)
  2. Tu as le droit de ne pas aimer (Proust par exemple, même si ta presque filleule adore) .
  3. Tu as le droit de sauter des mots, des lignes et des pages, de lire en diagonale et ne laisse personne dire que dans ce cas tu ne lis pas (mon beau-père par exemple qui adore me dire que ce n’est pas possible de lire. « comment ça ce n’est pas possible de lire? Tous ces mots et toutes ces phrases tu dois bien en sauter quelques-uns. Oui, bien sûr, parfois, quand c’est long, je saute un passage. Ah! Tu vois, alors tu ne lis pas. » No comment.)
  4. Tu as le droit de relire aussi, comme les enfants qui veulent toujours la même histoire, relire un livre c’est comme sucer un bonbon.
  5. Tu as le droit de corner les pages, de surligner ou d’annoter
  6. Tu as le droit de ne pas aimer un livre. Oui, tu as le droit. Même s’il a été encensé par la critique, ta mère ou la bouchère.
  7. Tu as le droit de ne pas le finir, parce que là, ce n’est pas vraiment ce que tu cherchais et tu as l’impression de t’être fait avoir sur le contenu.
  8. Tu as le droit de l’aimer plus tard.
  9. Tu as le droit d’adorer un livre, d’avoir les larmes aux yeux, des fourmis dans le ventre, et des idées plein la tête, (ça c’est avoir le droit au bovarysme.)
  10. Tu as le droit de ne pas vouloir arrêter de lire ce livre, de ralentir la cadence pour qu’il dure encore un peu, en garder pour demain.
  11. Tu as le droit de lire n’importe quoi, des bons ou des mauvais romans, des premiers romans ou des valeurs sûres. (cette année vous avez absolument le droit de lire un premier roman qui sort mi mai) (vous allez pouvoir l’embarquer avec vous pour le week-end de l’ascension)(pourvu que vous n’utilisiez pas les droits N° 6 et 7)(mais j’embrasse très fort ta mère et la bouchère)
  12. Tu as le droit de ne lire que sur papier (de dire qu’il faut que tu touches le papier, que tu aimes le ranger dans a bibliothèque, d’avoir de la poussière accumulée sur la tranche des livres) ou qu’en numérique, parce que tous tes livres sont là, à portée de pulpe d’index. Tu as aussi le droit d’aimer les deux.
  13. Tu as le droit de lire n’importe où, à la salle quand les autres pédalent, aux toilettes, sur la plage ou dans le métro.
  14. Tu as le droit d’écouter des audio livres, d’aimer ça ou pas
  15. Tu as le droit de commencer par la fin ou de picorer le milieu.
  16. Tu as le droit de ne pas te souvenir des livres que tu lis, de les oublier voire de les acheter en double.
  17. Tu as le droit de ne pas TOUT lire, tu peux lire uniquement des polars, ou des romances, des livres de cuisine ou de la bande dessinée, ce n’est pas grave, seul ton plaisir à le faire compte.
  18. Tu as le droit de parler de tes lectures, ou de les garder jalousement.
  19. Par contre, tu as un devoir, celui de ne pas te moquer de ceux qui ne lisent pas pour qu’un jour, l’envie leur vienne.

Pic by Annie Spratt from Unsplash

Publicités