Les titres

Pour commencer à écrire, j’ai besoin du titre. C’est grâce à lui que je m’envole, que mes idées se mettent en place, qu’elles se déposent sur la page. C’est comme un prénom sur le front d’un enfant. Un titre et c’est un carton de possibles qui s’ouvre. Un voyage qui s’invite sous mes doigts. Des émotions et des sensations qui prennent forme.Pourtant, dans mes brouillons il y a des titres qui ne parviennent pas à devenir textes. Ils se bousculent, haussent les yeux au ciel, se marchent sur les pieds. Ils pestent, enragent, s’impatientent. Ils me font un signe à travers la fenêtre, mais s’écartent quand je m’assieds au bureau. Ils poussent la chansonnette et dès que j’ai la ritournelle, ils partent en courant. Ils se mêlent à la poussière. Ils roulent dans la lumière. Ils s’évanouissent dans un frisson. Ils fondent sur un baiser déposé.

Je note scrupuleusement les titres qui s’invitent, dans un petit carnet tout corné. Pour après. Sans savoir après quoi. Quand l’envie sera revenue, on me demande. Non, ce n’est pas une questions d’envie. L’envie est toujours là. Je crois. Quand tu auras le temps ? Non, j’ai appris depuis longtemps que le temps n’est qu’une excuse. Plutôt mauvaise en règle générale. Quand tu auras repris le rythme ? Quel rythme?

Quand quoi, alors ?

Je ne sais pas.

Peut-être qu’en ce moment tu ne sais pas sur quoi écrire, ça arrive, t’inquiète. Il y a un peu de ça. Avec l’impression que rien n’est essentiel ou que tout a déjà été dit.

Peut-être qu’il faut juste que tu passes à autre chose ?

Peut-être.

Pic by Anna Kolosyuk on Unsplasch

Publicités

7 commentaires sur “Les titres

  1. C’est drôle, j’ai posé la question à Baptiste et Virginie quand je les ai rencontrés:
    – comment vous sortez vous de cette impression que tout a déjà écrit avant vous?
    – Baptiste : c’est vrai que c’est pas facile de se dire qu’on fait la même chose que Proust ou V Hugo, mais personne ne l’a écrit avec mes mots et mes sentiments. « 
    Personne n’ecrIt comme toi Nathalie, va puiser ton inspiration dans les commentaires positifs que tu as reçus sur PArce que la vie ne suffit pas. 😉😘

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, c’est surtout quoi écrire ici. Les années se suivent et se ressemblent et j’ai parfois le sentiment que ce blog est une longue répétition. Baptiste ne publie plus beaucoup sur son blog (il faut dire qu’il a une ligne éditoriale bien plus stricte que la mienne) et Virginie a arrêté le sien. Après, je pense que tu vas avoir de la lecture quand tu vas rentrer… Je vous embrasse tous les trois ❤

      J'aime

  2. Intéressant je pensais que le titre était la dernière chose qu’ecrivait Un auteur voire que ce n’etait Pas lui qui le choisissait mais son éditeur!
    J’ai fait lire ton texte à Victor qui noircit des cahiers entiers depuis plusieurs mois! Bien sûr c’est très académique (sujet, élément perturbateur, péripétie etc) limite plagiat de ses lectures mais cela semble plus qu’une passion d’été ! Tes articles sont fort intéressants du coup. Belle fin d’été , bises

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que ça dépend des auteurs, voire des livres. Je parlais surtout de l’écriture sur le blog où je commence toujours par le titre. C’est lui qui va me donner « la couleur ».
      Pour « Parce que la vie » j’avais le titre en amont, mais pour R2 je n’ai toujours pas le titre. Bonnes écriture et continuation à Victor. Bises

      J'aime

  3. Ahhh chouette pour R2! 😃
    J’avais compris le contraire !
    Pour ma part je n’ai pas l’impression de relire la même chose mais je sais que les articles que je préfère de toi sont ceux où tu évoques tes souvenirs ou des impressions de moments heureux ou tristes. Je trouve que tu fais ça à merveille.
    Mais les vacances scolaires ne sont pas propices à l’ecrOtite je crois 😉

    Aimé par 1 personne

    1. À l’écrOtite je ne sais pas, à l’écriture absolument pas. (là en vrai il faudrait mettre le bonhomme qui pleure de rire, mais je peux pas avec l’ordi)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s