Vendredi confession #18 : Le bain

Quand je regarde Plaza et son armée de chasseurs d’appart,  je suis toujours étonnée par la propension des jeunes gens à vouloir une baignoire dans leur future maison (et une double vasque aussi, mais ça, c’est une autre histoire).

Une baignoire c’est pratique pour les enfants. De l’eau des jouets et hop c’est un quart d’heure de tranquillité assurée. Les parents en revanche l’utilisent nettement moins.

Heureusement, les bains, ça n’a jamais trop été mon truc.

D’abord il faut s’y prendre à l’avance: trouver un créneau horaire pendant lequel il n’y aura aucun « mamaaaaan, t’es où, tu fais quoi, on mange quand? » pour nous interrompre, une case vide dans l’emploi du temps pour ne pas être parasitée par quoi que ce soit et avoir suffisamment de temps pour permettre à la baignoire de se remplir.

Assise sur le rebord, tu as le choix entre attendre que ça passe (chez moi c’est très long car le robinet n’est pas du tout en adéquation avec la capacité de la baignoire) ou en profiter pour téléphoner. Le problème c’est que si tu téléphones, ça dure plus longtemps que le temps de remplissage de la dite baignoire et tu es obligée d’écourter la conversation « Betty, je suis désolée, j’ai un double appel/quelqu’un a sonné/ je dois partir d’urgence ».

Une fois la baignoire remplie, il faut vérifier la température de l’eau. Pour effectuer cette vérification les mains sont rarement nos meilleures alliées, elles se satisfont d’une température approximative comprise entre 10 et 40 degrés. Il est bien difficile de jauger de la bonne température en trempant un sein (enfin, moi je n’y arrive pas) pourtant ce sont eux les garants d’une température idéale. Trop chaud, ils s’étalent dans l’eau et se marbrent de rouge. Vu d’en haut ça ne doit pas être top. Trop froid, ils se transforment en pic (comme les bustiers de Jean-Paul Gautier)(ça pourrait être le titre d’une chanson). Je ne sais pas si vu d’en haut c’est mieux. Pourquoi tu n’as pas vérifié pendant que l’eau coulait pour t’éviter d’avoir à vider la baignoire aux trois-quarts ? Là est la question.

Pour un bain de qualité, il faut aussi avoir la panoplie qui va bien : les sels de bains, les perles remplies d’une huile parfumée ou de la mousse à foison (sinon, à quoi ça sert ? Je vous le demande), du lait d’ânesse, des rondelles d’orange ou des pétales de rose. Il faut aussi des bougies qui sentent bon et un livre et de la musique (là, c’est chacun ses goûts mais la musique classique terminerait en beauté le cliché de la fille parfaite qui sait pendre soin d’elle) et du temps encore, parce que ce serait vraiment trop con de gaspiller autant d’eau pour trois minutes chrono à patauger.

Donc pour moi, c’est mort. Je suis incapable de rester couchée dans une eau stagnante qui refroidit aussi vite que le banquise se réchauffe. Avoir la peau qui se fripe ça me fout la trouille (j’ai toujours peur d’être celle qui va subir un effet paradoxal et pour laquelle la peau va rester comme ça). Dans un bain je me fais chier aussi rapidement qu’en cours de math en quatrième (et ce n’est pas peu dire) (Désolée Mme Maugard) parce que lire un livre dans une baignoire, ça relève de la haute voltige (en tout cas je n’ai jamais trouvé la position adéquate : je glisse, j’ai mal aux bras rapport qu’ils sont au-dessus du niveau de l’eau pour ne pas abîmer le livre et puis je n’arrive pas à me concentrer, ma nuque est toujours trop raide et les bulles asticotent mon imaginaire)

Mais, je viens d’avoir cinquante ans.

Je me suis dit qu’il était temps que j’ai un autre rapport à la baignoire. Il était temps de devenir cette femme cool qui prend le temps de prendre soin d’elle comme on en voit dans les films (faute d’avoir été une fille cool). J’ai acheté des produits. Je sais, j’aurais pu commencer par un, mais je suis comme ça, je ne fais pas les choses à moitié : bain moussant et perles de bain. Entre temps j’ai oublié de regarder les composants (d’ailleurs ils sont inscrits où sur les perles de bain?) (nulle part). J’ai fait couler l’eau et allumé des bougies. J’ai balancé la moitié du flacon de bain moussant et les quatre perles (j’avais un peu peur que ChériChéri me demande, un brin sarcastique pourquoi je les avais achetées vu que je ne prends jamais de bain). Le parfum s’est rapidement répandu agréablement dans la pièce.

Bon, je m’étais peut-être trompée tout ce temps où je ne jurais que par une douche quotidienne de deux minutes chrono.

Avant de m’allonger j’ai vérifié la température de l’eau avec le coude (ouais, pourquoi pas?), j’ai enclenché la musique et fermé les yeux. Je n’ai pas pu me concentrer longtemps parce que Mister T a frappé: « Mam, y a un problème tu peux venir ? » Ni une ni deux, j’ai revêtu mes habits de maman responsable et l’ai suivi jusqu’à sa chambre.

Rien de grave ne nous y attendait, je vous rassure: ses baskets avaient disparu sous l’armoire. Après, je l’ai aidé à faire son lit, à trier son linge sale (j’ai aussi pesté qu’avant il le faisait tout seul et « pourquoi as-tu perdu cette merveilleuse habitude » ce à quoi il m’a répondu par un haussement d’épaules), ramassé les légos qui trainaient et mis un peu d’ordre dans ses livres. Il y en avait un qui s’intitulait « rendez-moi mes poux », avec, dessiné sur la couverture, un gamin dans une salle de bains.

Putain, la baignoire, l’eau coulait toujours !

Je me suis finalement glissée dedans (tout en ayant enlevé la bonde quelques minutes pour réduire le niveau). J’ai continué à sourire même quand mes chevilles sont devenues écarlates (j’ai refusé de penser à ce qu’il adviendrait de mon ventre, mes fesses et mes seins. Vu la quantité d’eau contenue dans la baignoire, j’avais pas intérêt à la ramener). Je suis restée un petit moment debout, les fesses en arrière, interdite (ma mère dirait comme une poule qui a pondu un oeuf) (mais je ne sais pas vraiment si l’image est adéquate). J’ai pensé qu’au pire, ça me détendrait (l’eau chaude ça détend, non?) et accessoirement ça me ferait comme un hammam au niveau du visage vu comment je transpirais. Si après le bain, on était obligé de me faire une greffe de peau, alors je la choisirai pâle avec plein de tâches de rousseur.

J’ai jeté un œil sur l’écran de mon portable posé au sol. 9h05.

Je me suis appliquée, j’ai fait tout bien comme il fallait : fermer les yeux, écouter la musique, renifler les odeurs d’huiles essentielles qui s’élevaient au-dessus de moi, masser mon visage sous la vapeur, sortir mes jambes l’une après l’autre en tendant bien la pointe des pieds, comme dans les pubs et appliquer la mousse fine en une caresse agréable. Au bout de deux minutes, je n’en pouvais plus de me concentrer sur mon bien-être. J’avais l’impression d’être devenue quelqu’un d’autre.  J’ai regardé apeurée mon ventre devenu cramoisi, eu mal aux fesses, j’ai niqué mon brushing de la veille parce qu’à vouloir maintenir la tête hors de l’eau j’ai décroché la barrette, j’ai glissé comme une anguille à cause des parois ultra glissantes (j’avais peut-être exagéré avec les 4 perles), ma mèche sur le côté a même pensé appartenir à Sue Ellen, elle s’est mise à faire des vagues. Dans une attitude tout aussi glamour que quand je suis rentrée, je me suis relevée. Il était 9h08.

Ensuite ? Je suis passée sous la douche pour me laver.

 

Pic by Anete Luisina on Unsplasch

 

Publicités

14 commentaires sur “Vendredi confession #18 : Le bain

  1. ahahah! cette chute ! 1er rire de la journée ! merci .
    Je suis comme toi , en principe la baignoire n’est pas ma copine ..Mais parfois , à l hôtel , si elle est trés grande et peut nous accueillir avec mon amoureux ..alors là pourquoi pas?
    Belle journée à toi !

    J'aime

  2. Merci pour le fou rire du matin. J’ai jamais pu non plus prendre des bains dans une baignoire, me laver dans de l’eau sale, non merci.
    Je me suis toujours posé la question : pourquoi mamie avait déposé sa douche pour mettre une baignoire ? surtout vers 70 ans …!!
    Bonne douche 😃

    J'aime

  3. extra !!!! Moi, j’adore les bains pour y lire tranquille … mais seulement l’hiver ! Oui, l’été, il fait trop chaud, mais de temps à autre l dimanche en fin de journée, l’hiver, je m’accorde entre une demi heure et 45 minutes, seule, (enfin, 4 fois dans l’année en fait !) … enfin, j’essaie … Ma Grande sait me laisser tranquille, pour la glue, c’est plus compliqué … Avant, j’arrivais à lire toute la durée du bain, désormais, je lis 10 minutes, puis le petit truc débarque et se colle à la baignoire .. Alors, on a transformé ça en jeu-exercice pour lui : souffler sur la mousse !! Bon, ça le fait rire, il bosse le souffle directionnel et très rapidement, par je ne sais quel miracle pour ce petit bonhomme très lent à tout, il se retrouve nu comme un ver en 3 secondes et arrive dans la baignoire avant que j’ai eu le temps de compter jusque 5 !! Du coup, je reste 5 minutes avec lui pour lui faire plaisir, puis je sors, je le laisse jouer et je vaque à mes occupations pas loin, pour garder une oreille attentive … Bref, un vrai bain comme avant, avec musique, livre, lampe luminothérapie avec huiles essentielles, … ben, ce sera dans 20 ans, … mais je ne saurai plus enjamber la baignoire d’ici là !!

    J'aime

  4. Lol! Merci pour ce fou rire, que j’ai réussi à caser entre une séance de peinture à l’eau et une partie de marelle. Là je lui ai cédé mon téléphone pour une partie de bubble shooter pour pouvoir écrire ce commentaire tranquille…(il paraît que je devrais culpabiliser de la laisser plus de 20 minutes par jour devant un écran? Mais honnêtement, j’ai répété l’éléphant qui se balançait et la souris verte 10 fois, j’ai peint, fait une partie de loto sur les pièces de la maison, fait 9 puzzles pour les 3-4 ans avec elle car elle n’y arrive pas seule- alors qu’elle se met du vernis sur les ongles sans dépasser- joué au memory des fruits, à la marelle , sauté à la corde, fait tous les animaux de la terre avec leur cris respectifs, regardé mowgli pour la 20 ème fois, colorié le grand coloriage, joué au jeu des chiffres, à celui des lettres, là ce soir si il y avait une baignoire dans la chambre, je l’y aurai mis avec un canard jaune sans scrupule ! Alors je cède à la facilité et la laisse jouer au bubble shooter)
    Je suis moi aussi du team douche, la baignoire ayant pour moi le souvenir de l’odeur du pipi qu’y faisait mon petit frère à la douce époque de notre enfance. J’ai le vague souvenir d’avoir essayé à nouveau dans une baignoire immense à Venise, avec mon homme, mais honnêtement ça glisse trop pour que ça doit un endroit où je rêve d’y passer mes soirées avec lui!
    Quand à y lire , je ne comprends pas non plus comment c’est possible avec les doigts mouillés de tourner les pages d’un livre et encore moins d’une tablette!
    Alors comme toi au bout de 2 minutes 30 je m’y emmerde royalement.
    Une question: Tu avais emmené le whisky dans la baignoire pour y ressembler à Sue Ellen?

    Aimé par 1 personne

  5. Ah la baignoire une grande histoire ici !!! nous avons à l’arrivée des enfants cassé une salle de bain pour installer une baignoire, car ce serait bien pour eux, c’est un moment d’échange…. et patati et patata mais Après un été de bricolage, 7 points de suture sur le tibia de mon Namoureux ils ont du en tout et pour tout y prendre une dizaine de bains chacun, mes enfants sont toujours dans l’excès et au final une piscine dans le jardin c’est mieux pour eux…
    Pour ma part, je ne prends pas le temps, avec mes 1m75 je dépasse (petite salle de bain, petite baignoire) et du coup il y toujours un bout qui dépasse, un bouquin pas possible pour les mêmes raisons que toi, le téléphone je suis tellement maladroite que j’ai trop peur de finir comme Claude François…
    Et au final mon bricoleur de mari très branché salle de bain en ce moment m’a annoncé i que l’été prochain on casse la salle de bain des enfants, et la baignoire pour refaire une douche.

    Aimé par 1 personne

  6. Ah, sentiment familier! Joie intense lorsqu’on a loué une maison en arrivant, une baignoire d’angle magnifique! Enfin….parfait pour les enfants. Je ne me.souviens pas y avoir pris un seul bain. Dans notre maison actuelle, la baignoire a été remplacée par une douche à leur desespoir. C’est vrai que c’était sympa de les y caser tous les deux et les voir partager ce moment….mais entre frère et soeur, ça ne dure pas toute la vie les bains partagés! Bref, la dernière baignoire rencontrée était à Villeneuve sur Lot dans mon hôtel. J y ai vidé la moitié de mon flacon d’echantillon de gel douche pour obtenir un petit îlot de mousse. Une fois installée, tout en culpabilisant sur le côté pas écolo, j’ai réalisé que l’endroit était moche. Et qu’il y avait des poils autour de la baignoire. Deux ou trois. Pas à moi. Ça a finisse de me convaincre d’abreger rapidement l’inconfort de la.chose pas du tout Instagrammable. Bref, bienvenue dans la team douche!

    Aimé par 1 personne

  7. Ton post me fait beaucoup rire – et me rassure , je ne voyais pas du tout quelle mutation génétique pouvait faire basculer un être humain de la famille des speedydouches à celle des longbain! Cet être humain fût-il une éminente quinqua … ou alors le quinquapower est vraiment , vraiment puissant!
    Me voici rassurée donc, je ne risque pas de prendre un bain un jour !
    Nous on a enlevé la baignoire immense de notre maison dès que le dernier a été propre ( paraît que les bains ça aide pour la propreté) et parce qu’elle était assez grande pour contenir tous les enfants.
    On l’a remplacée par une douche et un très grand évier dans la cuisine pour les bébés de passage ! – ma vie est passionnante non? –
    Bon week END !

    Aimé par 1 personne

    1. Bon OK, je choisis un format poche, parce moins lourd, ou un magazine : allongée, les bras sur les côtés, en appui sur les côtés du corps, les mains en dehors qui tiennent le livre, et le tour est joué. Je ne prendrai pas de photo, hein, ne m’en veuillez pas !!! 😉 Bon, allez, le secret, je vous le livre … les kilos ! ben oui, quand on est plus « confortable » (comme disent mes enfants), on est plus large dans la baignoire, alors tout se cale bien … Ca ne marche pas sur les filles élancées, jolies, toutes minces et tout ..sans doute. Il faut bien un avantage à la « confortitude » ! 😉 😉
      Ah au fait, pour le côté « eau sale », je suis de celles qui n’aiment pas ça non plus, alors je suis propre quand je prends un bain (je me lave avant d’y entrer, le bain, c’est juste pour la détente).

      Aimé par 1 personne

      1. 😂😂😂 j’adore la confortitude ⭐️ ma nièce avait à une amie qu’elle avait les fesses joyeuses alors que sa maman est toute toute mince. J’avais trouvé ça très joli. Merci pour le mode d’emploi.

        J'aime

  8. Hahaha ! Très drôle, et je me reconnais à fond dans cette description ! Raison pour laquelle (entre autres) nous avons fait le choix d’avoir plutôt deux salles de douche sans baignoire, donc. Les filles étaient déjà grandes, donc plus besoin de mare à canard pour le soir. Ma cadette regrette ce choix, cela dit, et dès qu’elle en a l’occasion, elle prend un bain.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s