Yoga

J’ai allumé une bougie. Verveine de Durance. Et tiré les rideaux : je n’avais pas besoin de spectateurs. J’avais besoin de remettre ma tête dans le bon sens alors j’ai commencé par faire le piquet.

Je crois que c’était une mauvaise idée. Je me suis écroulée assez rapidement. Comment ai-je pu croire qu’il suffisait que je décide de m’y mettre pour que tout revienne instantanément ? J’ai aligné mon corps, cherché la pose la plus juste, la plus déliée aussi. J’ai soufflé et compté jusqu’à cinq tout en pensant que quatre serait bien suffisant. J’ai enchainé un guerrier avec un trikanasona, un chien tête en bas avec un enfant, un aigle avec une sauterelle et puis un cobra et une vache. J’avais maintenant tout un zoo dans mon salon. C’était la cacophonie.

J’ai camouflé un rictus en sourire et fait preuve de tendresse à mon égard. J’ai abaissé mes paupières et détendu mon front. C’était un bon début. Alors j’ai pensé que l’essentiel était dans l’intention. Même si celle-ci ne durait que dix minutes. Je me suis relevée. Mon sang battait à mes tempes et mes jambes flageolaient. J’ai pensé : il faudra que je change de tapis de yoga, il pue trop les pieds.

Pic by Jared Sluyter on Unsplasch

Publicités