C’est la vie

Dans les brouillons de WordPress il y  a un article que j’ai réécrit 32 fois. Je m’y étais prise à l’avance, j’en avais pris grand soin et l’avais poli avec un chiffon doux. Il aurait dû paraître aujourd’hui. Et puis, je l’ai déprogrammé. Je l’ai effacé. Il est passé à la trappe.

Je crois que c’est la première fois que je me censure ici.

Il était beau pourtant, mais il y avait trop de pathos. Trop de mélancolie. Trop de larmes qui perlaient à mes cils à sa seule lecture. Trop de sanglots dans le ton. Trop de tout et sans doute pas assez de joie. Cette joie profonde qui m’étreint quand je la regarde aujourd’hui et que je mesure tout ce qu’elle a déjà franchi pour devenir celle qu’elle est. Et la fierté aussi.

Alors, je m’arrête là : Vas-y ma belle, envole-toi, je ne te quitte pas des yeux.

ps : pour celles et ceux qui ne vont pas sur IG et FB, « Parce que la vie ne suffit pas » a été élu coup de cœur de Charlotte, éditrice chez Librinova. Peut-être que ça ne veut pas dire grand chose. Peut-être. Mais pour moi (et vous connaissez la suite).

Passez une semaine douce, folle, calme ou frénétique.

Publicités