De l’art de faire durer un couple #6

La semaine dernière je vous parlais de l’humour comme ciment du couple. Vous étiez parfaitement d’accord avec moi (ça fait plaisir). Cette semaine, j’ai pensé qu’il était peut-être temps d’aborder le nœud du sujet et sans doute ne va t-on pas être d’accord sur tout.

Je voulais vous parler de l’amour, dans le sens : faire l’amour. Ah beh oui, dans l’art de faire durer un couple, l’amour, c’est tout de même une évidence :  rire et faire l’amour c’est quand même le sel et le vin des relations de couple et il faut bien l’avouer, très peu de problèmes résistent à un fou-rire ou un orgasme ! Ok, c’est un sujet dont je vous ai déjà parlé, mais quoi ? Pas dans la catégorie « de l’art de faire durer un couple ». J’ai bien le droit de recommencer si ça me chante?!

On entend parfois dire que la routine tue l’amour. Inutile de rappeler que les habitudes quotidiennes n’ont jamais aidé à stimuler l’endurance d’un couple et encore moins à en resserrer des liens ! Un couple, ça s’entretient c’est comme une voiture en fait, en moins polluant. Et en plus agréable aussi.

Ça s’entretient comment ?  Notamment en évitant la routine sexuelle. Et le laisser-aller aussi. Oui, je sais, ce vieux tee-shirt est parfait pour dormir, ce jogging pourri est un cocon parfait et glander en chaussettes sur le canapé, le mascara de la veille qui dégouline sur les joues et le cheveu en bataille, c’est super. Mais pas très sexy vous en conviendrez. Imaginez l’inverse : votre mec avec une haleine de phoque, le cheveu gras, la barbe en vrac et en jogging pourrave qui glande toute la journée sur le canapé. Allez, regardez-le un peu mieux : vous avez envie de passer l’aprèm avec lui  ? Moi pas trop (bon, en plus hier soir j’ai regardé l’Arnacoeur, alors du coup, je me dis que les mecs en costume c’est quand même très sexy) (surtout si c’est Romain Duris) (ou Ryan Gosling). Je ne suis pas totalement naïve non plus. Je sais qu’être impeccable, passer des heures devant le miroir ou sur la table de l’esthéticienne n’a jamais gardé personne d’être relégué(e) au rang d’ex. Il doit y avoir un juste milieu à trouver. Et bonne nouvelle, ce n’est pas uniquement à la femme de trouver ce juste milieu.

Roulement de tambour, je vous livre quelques idées (non exhaustives, je vous laisse rajouter les vôtres en commentaires) (vous ai-je déjà dit que j’adore les articles que vous enrichissez?)

  1. Arrêtez de faire l’amour toujours au même moment
  2. Au même endroit,
  3. De la même manière,
  4. Dans les mêmes situations.
  5. Débrancher le cerveau (On ne va pas se cacher que certains jours c’est beaucoup plus facile que d’autres)
  6. Jeter le tee-shirt et le jogging aussi par la même occasion. Inutile d’investir dans une robe moulante mais une tenue d’intérieure renouvelée de temps en temps (c’est-à-dire plus souvent que tous les cinq ans) ça peut être pas mal.
  7. Abandonnez pudeur et timidité et parlez, dites ce que vous aimeriez aujourd’hui, parce que hier, et bien c’était hier. Et que souvent femme varie (bla bla bla)
  8. Place à la créativité et à la surprise! Faut-il vous rappeler que vous n’avez qu’une vie (c’est le slogan de ma salle de sports). Le changement stimule : changez de position, faites des jeux coquins, lisez ensemble un roman érotique (et faites du sport!) (mais pas trop, ce sont les mêmes mécanismes que ceux de l’amour, il ne faudrait pas les épuiser)
  9. Abandonnez pensées négatives, stress et conflits : d’abord ce n’est pas bon pour la santé, ensuite ça vous empêche de vous sentir sexy et vous ne serez sans doute pas perçu(e) comme disponible ou attirant(e) par votre partenaire (c’est bien l’avantage des maîtresses, elles ne sont pas dans le jus) (hum, hum, cette tournure, je ne sais pas trop…)
  10. Donnez-vous des rendez-vous réguliers mais avec toujours de nouvelles situations: romantiques, excitantes, évadez-vous un week-end (loin du chien/des enfants), du quotidien etc.
  11. Vous avez le droit de penser à quelqu’un d’autre du moment que vous ne le dites pas (ne vous inquiétez pas, il y a de fortes chances qu’il fasse la même chose de son côté) (non, ça ne veut pas dire que vous ne l’aimez pas) (ou qu’il ne vous aime pas)

La conclusion : À l’image de la vie, la sexualité est un concept qui évolue avec le temps. Si un concept n’évolue pas, il meurt… et comme dirait quelqu’un, la constante dans toute cette histoire, c’est quand même la bonne « utilisation » du clitoris.

Et personne n’est à l’abri qu’un jour, ça ne fonctionne plus. Moi pas plus que vous. (pas le clitoris, l’amour)

Ps : T’as vu la fille quand elle écrivait son roman sur l’écriture, elle nous parlait d’écriture. Avec ce post tu crois que ça veut dire qu’elle écrit un roman porno ?

 

Publicités