En vrac et pas dans l’ordre #23

Un petit en vrac et pas dans l’ordre pour finir la semaine ! (vous trouvez pas que ça passe super vite ?)

Un disque :« Souris Calle » Drôle d’idée de Camille en l’honneur du chat de Sophie Calle mort en 2014. Présente le jour de la mort du chat (prénommé Souris), elle a réunit autour d’elle sur un disque plusieurs auteurs interprètes aux noms prestigieux (B. Biolay, Brigitte, Christophe, Aaron, Juliette Armanet…)  Ce projet va de pair avec une exposition, baptisée Souris Calle, actuellement à la galerie Perrotin dans le troisième arrondissement de Paris.

  1. L’exposition : Celle de Grande Chérie à San Francisco ( aux USA, je précise hein, des fois que …) Inès est là-bas depuis mi-septembre pour travailler en Résidence et le 19 octobre (la nuit prochaine en fait chez nous) a lieu le vernissage de l’expo « Je suis une couleur ». 15 toiles dont deux immenses, 11 dessins à l’aquarelle à l’huile (oui, c’est étrange mais c’est elle qui le dit), des assiettes en porcelaine décorées, de magnifiques encadrements et beaucoup de goodies. Les amerlock savent y faire!
  2. Le film : « Ôtez-moi d’un doute » de Carine Tardieu. Ce n’est pas un film super bien noté et pourtant il m’a saisie, paf, larmes au coin des yeux et tout et tout. Il y a la BO qui n’a rien d’exceptionnel pour plein de gens, mais qui pour moi est formidable (et notamment le concerto en sol majeur pour deux mandolines de Vivaldi (vous ai-je déjà dit que j’aime beaucoup Vivaldi?), il y a l’histoire bien sûr (le problème de la loyauté envers ses parents adoptifs et l’envie irrépressible de rencontrer ses racines) et François Damiens. Et puis je tutoie le fils de d’André Wilms (Qui joue le père biologique) (du coup, je ne sais pas si ça compte dans ma liste des quinqua-défis) alors j’ai eu envie de le regarder. Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père à la faveur d’un rendez-vous médical. Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection.
  3. La recette extraordinaire : Là, je sens que vous allez me prendre pour une folle mais voilà. Un jour de disette à la maison (plus rien dans le frigo, pas envie de faire à manger pour moi toute seule à midi) je saisis un bocal de thon à l’huile Thon(de bonne qualité hein, le thon), je l’ouvre et dépose délicatement sur l’assiette les bâtonnets de thon (oui mon thon est présenté en bâtonnets), puis je découpe en petits carrés un avocat (un peu vieux mais il a fait l’affaire) et mélangé le tout. Je n’ai rien ajouté du tout pour simplement retrouver le goût des choses simples.
  4. Le cross des CM2 : Ce fichu cross a causé bien des tracas à Mister T. « Moi je déteste courir, je vais pas y arriver, il y aura trop de monde, je vais rien voir, c’est nul, tout le monde va se moquer de moi ». Impossible de trouver le sommeil, il entreprenait mille choses à risque (histoire de se blesser et d’être dispensé de cross). Le matin du cross il m’a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi je ne lui faisais pas une attestation pour ne pas qu’il courre (apparemment d’autres parents ont fait ça) (j’ai répondu, un poil moralisatrice, que ça n’aidera pas ces enfants à grandir si les parents leur évitent les difficultés) (que la vie patati patata). Je décide donc de me rendre au stade où a lieu la course (je tourne vingt bonnes minutes avant de trouver une place) pour arriver pile poil pour le départ de Mister T. J’ai aimé son sourire quand il a compris que j’étais là, j’ai aimé sa hargne a poursuivre pour me prouver (ou se prouver) qu’il pouvait le faire, j’ai souri quand j’ai vu passer son binôme chargé de l’accompagner plusieurs places derrière. Bref, il a couru sans s’arrêter, sans marcher jusqu’au bout. Et moi j’ai failli pleurer. Proud mama!

Bon week-end !

Pic by Annie Spratt on Unsplasch

Publicités