En vrac et pas dans l’ordre #24

Ce qu’il y a de bien avec les « En vrac et pas dans l’ordre », c’est qu’ils peuvent être anarchiques, anachroniques et pas vraiment vitaux dans ce dont ils parlent.

  1. « Avec toutes mes sympathies » de Olivia de Lamberterie Prix Renaudot 2018. Je suis particulièrement contente cette année d’avoir su déceler plusieurs prix littéraires (4) dans mes lectures et particulièrement heureuse pour celui-là. Comme quoi, on peut être critique littéraire et savoir y faire avec les mots, les émotions et les histoires.
  2. Je crois que je ne vous ai pas raconté ma séance de dédicace. Enfin peut-être que si. Je ne sais plus trop. J’en ai tellement parlé que j’ai l’impression que tout le monde m’a entendu la raconter, mais il se peut que pour une raison ou une autre vous l’ayez manquée. La veille, sur les conseils de GrandeChérie j’avais pris soin d’envoyer quelques sms pour contrer ma hantise d’être seule et perdue (seule éperdue) dans la librairie. A peine installée, voilà Franck qui s’approche. Franck fait du marathon et voudrait écrire  ce qu’il ressent. Je ne le connais pas, sa femme s’enfuit pendant qu’il s’approche de moi. Franck est timide. Il baisse les yeux et dresse le silence entre nous. Il est beau son silence. Je me drape dedans. Je souris et prends le livre qu’il tient entre les mains « vous voulez que je vous fasse une dédicace? » « Si ça ne vous dérange pas, oui, merci » (en fait Franck, je suis là pour ça). »Je peux regarder? »demande t-il « heu… non, attendez d’être dehors, c’est mieux » lui dis-je (tête inclinée et clin d’oeil en prime). Franck, reviendra sur ses pas me dire « merci, vous avez visé juste ». Et puis les amis sont arrivés, s’intercalant avec les inconnus. Il y a eu beaucoup d’émotion, beaucoup de joie à les voir là, beaucoup de câlins, des cadeaux, des phrases écrites parce qu’elles tombaient sous le sens et d’autres plus compliquées à trouver (heureusement j’avais mon petit carnet magique). Il y a eu des lectrices du blog : quel plaisir de vous rencontrer en vrai, de savoir que mes petites histoires vous font rire et pleurer, mais aussi réfléchir, avancer, vous questionner. Il y a eu beaucoup de fierté de la part de mes proches à me voir. Il parait que j’avais (enfin) l’air à ma place, certains m’ont écrit des mots que je garde en moi à jamais. Pour les jours où c’est plus compliqué et ceux où les doutes me taraudent. N’oubliez pas, je ne suis que doute.  Il faudra me répéter souvent et très certainement longtemps que « c’est bon, t’écris ». (merci pour vos mots, vos sms, votre présence. Esker Milak)
  3. Le prochain événement en lien avec « Parce que la vie ne suffit pas » aura lieu le 24 novembre à la médiathèque de Biarritz à 15h. Viendez!!
  4. J’ai été particulièrement émue par  Marine, que j’emmenais avec Le gars en Or et Petite Chérie à l’école tous les matins.  Elle m’a écrit « c’était une évidence qu’un jour tu écrirais des histoires. Quand tu nous amenais à l’école tu mettais la musique (NDLR : Carmina Burana de Carl Orff) et tu inventais des histoires. C’était magique ça marchait vraiment. »  J’adore tous ces gosses qui m’ont pris par la main, amis de GrandeChérie, de Petite Chérie du Gars en or. Certains m’ont envoyé des messages via IG (mais comment faisait-on avant ? Ah, oui, on ne faisait pas.) Merci à eux (Cécilia, Ivana, Tiffany, Alexis, Marine)
  5.  En ce qui concerne nos salles obscures je suis allée voir « Le grand bain » (je vous épargne « Chair de poule 2 » et « Le flic de Belleville ») après que ma maman m’ait dit d’y aller, après que ChériChéri ait demandé à y aller (ce qui est très rare, convenons-en). Bon. Comme tous les films (ou livres) dont on entend beaucoup parler j’avais peur de rester sur ma faim. Mais la magie a opéré. Je ne saurais dire pourquoi. Les acteurs peut-être, à une époque où le jeunisme fait foi ils sont formidables : Philippe Katerine est formidable, Mathieu Amalric aussi, Jean Hugues Anglade et Benoit Poelvoorde itou. Allez, puisque vous insistez Guillaume Canet aussi. Et les filles ? elles sont formidables aussi. C’est une belle histoire de gens un peu cassés, un peu beauf, des gens qui décident d’Être ensemble. Le film pourrait être déprimant mais non, il réussit à nous faire rire (bon, moi je n’ai pas hurlé de rire) et certains en ressortent galvanisés (pas moi non plus). Une histoire qui fait du bien. Faites attention à vos rêves, il arrive que certains se réalisent. Allez-y, ça ne peut pas faire de mal.

pic by Mathew Hamilton on Unsplash

 

 

 

 

 

 

 

h

Publicités