Dix ans de blog #4

Encore une chose incompréhensible pour ceux qui n’ont pas pris le chemin en Adoptie, et je dois bien le dire pour moi aussi. Le coup de fil a eu lieu un mercredi à 9h et quelques. Encore un coup du Destin, du Hasard, du fil rouge ou de qui vous voudrez.

La catégorie « Dix ans de blog » regroupe des articles écrits sur mes précédents blogs, voire dans une autre de mes vies. Bonne lecture et surtout, n’hésitez pas à laisser de commentaire.

6 février 2010 (J- 585)

J’ai toujours pensé que le coup de fil magique aurait lieu un mercredi. Ça c’était produit pour Chrystel : un mercredi en début d’après-midi.

Un jour un peu à part dans un emploi du temps d’une maman parce que le mercredi tout est permis : le gâteau réalisé à quatre mains qui sent bon dans toute la maison, l’atelier peinture ou les parties de cartes, les allées et venues aux diverses activités sportives, le grand 8 aussi.
Le mercredi se serait bien. J’attends chaque mercredi comme s’il n’y en avait jamais eu d’autres auparavant.
Je ne sais pas trop combien de mercredis se sont empilés depuis que nous avons commencé. Quand un nouveau arrive, je me réjouis simplement à l’idée qu’il soit revenu, qu’il n’ait pas oublié d’être là. Le mercredi la lumière est un peu plus vibrante que les autres jours. Je passe la journée à mercrediser. Passer le temps. En faisant tout un tas de petits riens qui ne changeront pas ma journée, ou en faisant une chose qui la modifiera radicalement. Je dessine des croix sur l’éphéméride et je note des dates dans mon agenda. Je mets une nouvelle robe, ou un nouveau parfum, décidant qu’ils seront parfaits pour débuter une nouvelle histoire.
Je voudrais bien qu’il n’y ait que des mercredis dans ma semaine et tout au bout, un samedi et un dimanche. Des mercredis de relâche et de joies enfantines.
J’aimerais bien savoir ce que tu fais de tes mercredis. Sont-ils différents des autres jours de la semaine ou sont-ils du pareil au même ?
Quand tu seras là, je t’inviterai dans mes mercredis pour que nous en fassions des semaines entières.
Des semaines entières à mercrediser et à se régaler du temps qui passe, enfin, doucement puisque nous serons tous ensemble pour le déguster.

Pic by Anita Austvika on Unsplash

Publicités