Dix ans de blog #8

Toujours dans la série des 10 ans de blog, pour celles qui ne me connaissaient pas avant.

Et puis un jour, j’ai décidé d’arrêter « Dans les yeux de Tanh ». C’était en 2015.

« Comme sur le quai d’une gare »

J’ai tellement raconté au fil de nos années, tellement brodé et tellement rêvé qu’il restera de lui tout ce que j’ai écrit. Une émotion ou peut-être deux. Un peu de rose aux joues. Le parfum des cheveux de mes filles à mon nez. La douceur des mains de mes fils sur mon bras. Et quelques larmes aussi, sur le bombé de mes joues.

J’ai souri et pleuré en relisant ses pages, presque étonnée de voir qu’il existe par lui même. Il a un peu plus de quatre ans et autant d’histoires auxquelles je tiens tant.

J’ai déjà commencé. J’ai failli renoncer, et revenir, recommencer encore. Et puis non, je veux être fidèle à moi-même, je préfère couper que déchirer. Etre toujours sincère et ne pas appuyer sur efface parce que quelqu’un pourrait mal interpréter ce que j’essaye de dire, en lisant par dessus mon épaule, ou parce que ses yeux veulent voir l’invisible.

Fallait-il attendre le matin de Noël ou bien l’année prochaine ? L’arrivée des Rois Mages ou attendre les œufs de Pâques ? La saint Glinglin ou bien la Trinité ? Était-ce hier ou bien ce soir ? Aujourd’hui ou demain ?

C’est le moment où jamais.

Comment trouver les mots pour vous dire à quel point je suis désolée pour celles qui venaient ici croquer leur biscuit malin du matin ou boire leur infusion d’espoir du soir, ni vue ni connue ? Comment vous dire à quel point j’ai aimé venir ici, presque chaque jour, raconter et inventer, pousser des coups de gueule, faire avancer des montagnes de quelques millimètres, faire reculer la bêtise de plusieurs mètres.

Je n’ai prévenu personne, pas même mes amours. J’imagine que vous n’allez pas vouloir y croire, pourtant, je vous l’assure, ici, comme ça, c’est fini.

Il restera de lui vos mots déposés, vos yeux bienveillants qui suivaient les lignes, nos mains serrées, nos attentes et nos espoirs. Il restera de lui des mercis infinis.

Mais, on va pas se dire au revoir comme sur le quai d’une gare, alors je vous prends dans mes bras et vous embrasse tendrement chacune et chacun : Grande et Petite Chérie, le Gars en Or , JoliPetitCoeur et ChériChéri, Claude, Chrystel, M, les Christelle(s), Palomino, Sandra, Jodie, Lau, Tine, Anne-laure, Constance, Catherine, Marie, Hélène, Ségolène, Sandrine, Domi, Karine, Léane, Aurélie, Elodie, Les Nathalie, les Valérie, Françoise, Corinne, la maman de Bao, Stef, Eve, Laurence, Noémie, Emilie,Gazelle, Elise, Lucas et Klodin, Lise, Lina, Patou, Amélie, les nombreuses anonymes, Arielle, Sonia, Caroline, Barbara, Ka, Mme Sanchez, Séverine, Adèle, Myriam, Stéphanie, Juliette, Isabelle, Mirotine, Delf, KTY, Gertrude, Mélissa, Sarah, Sylvie31, Nolwen, Elisabeth, Nissa et toutes celles que j’ai oublié de citer ici.

Et au cas où vous ne reviendriez pas, je vous souhaite une merveilleuse année 2015 et 2016, 2017 et 2018, joyeuses Pâques et bon anniversaire, je vous souhaite de l’amour et rien que de l’amour. Et puis, rien n’est jamais fini …

Edit : J’avais donc raison, rien n’est jamais vraiment terminé. Quelque temps après naissait  From Baiona with Love. Et tous les textes de Dans les yeux de Tanh sont bien à l’abri, dans un dossier tenu au chaud de mon disque dur.

Pic by Al-X on Unsplash

Publicités

2 commentaires sur “Dix ans de blog #8

  1. Je suis bien aise que tu n’ais pas mis à exécution ton idée de fermer «  dans les yeux de Tahn «  , je n’y aurai pas puisé de l’énergie pour les Années d’attente, et surtout on ne serait peut-être jamais rencontrées – ou peut-être si ? on ne saura jamais puisque tu ne l’as pas fermé et que tu le cites souvent sur FBWL.
    J’imagine que FBWL connaîtra aussi un jour ce sort , que j’espère le plus tard possible 🤞😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s