Quinqua Power # 26 : les sites de rencontres

Ah, bah là, je te vois très bien lever au ciel. Non, mais, n’importe quoi, la Quinqua elle va nous donner un cours de rencontre par internet, maintenant ? Et d’abord, elle a essayé ?

Je sais, tu te dis « ah non, ce truc-là, jamais, ce n’est pas pour moi! » No way!

Je sais, ton ex t’a répété moult fois que tu n’y trouverais que des mecs mariés qui cherchent l’aventure (et comment il sait ça d’abord ?) Il serait bon de lui rappeler que la fille qui t’a piqué ton mec (lui en l’occurrence) n’a pas forcément eu recours aux sites de rencontre, mais a parfaitement réussi son coup, alors qu’il te foute la paix (il faut vivre avec son temps) (et il n’a plus aucun droit de regard sur ta manière de rencontrer quelqu’un).

Je sais, tu t’es moquée de Bidule parce qu’elle avait trouvé son soi-disant grand amour sur Meetic, mais force est de constater qu’après trois gamins, ils sont toujours ensemble et semblent filer le parfait amour.

Je sais, tu ne comptes plus les verres que tu as bu avec un hypothétique possible mec qui s’est avéré « charmant mais » au bout de la soirée, et tout ce temps perdu ça te file le tournis. Entre celui qui était beau gosse mais ne parlait que de son ex-femme, celui que tu n’aurais pas osé présenter à tes amis, celui qui n’avait pas les mêmes goûts musicaux, celui qui te demandait si tu ne pouvais pas garder ses gosses, celui qui ne parlait que de moto et de voiture, celui qui était à la retraite et t’envoyait mille messages par jour pour savoir si tu allais rentrer tôt, celui qui avait du ventre, plus de cheveux, celui qui te faisait grimper aux rideaux mais qui voyait encore son ex, tu en as ras la casquette (et tu dis ça simplement parce que tu es polie parce que si on n’était pas ici, tu dirais autre chose).

Il est peut-être temps de franchir le pas qu’en penses-tu et d’abord qu’est-ce que tu risques ?

  1. De rencontrer des gens que tu connais et qui n’ont aucune raison d’errer dans cette bulle ? Mais bon, promis, tu fermeras les yeux et tu ne diras rien (sauf à moi).
  2. De se tromper ? Personne ne te verra supprimer le profil de quelqu’un qui te collait avec trop d’insistance (ce qui n’est pas le cas quand on est invité chez des amis où il est plus compliqué de se débarrasser d’un mec trop lourd)
  3. De ne trouver personne ? Et alors, qui le saura ?
  4. Que les autres se moquent de toi ? Oui, ce n’est pas faux, parce que si la trentenaire assume parfaitement le fait d’avoir rencontré son mari sur Meetic, la quinqua beaucoup moins.

Par définition la quinqua a des amies du même âge qui lèvent les yeux au ciel en disant « ah non, ce truc-là jamais, ce n’est pas pour moi! » Et bien tes potes, elles ont peut-être tort!

Règles du jeu :

  1. N’oublie pas que tant que tu ne l’as pas vu en vrai, tu ne l’as pas rencontré. Et tant que tu ne l’as pas rencontré, tu ne le connais pas (ça peut d’ailleurs durer quelque temps cette histoire de ne pas le connaître) (mais pas trop non plus)
  2. Choisir un site, communautaire par exemple, pour célibataire exigeant, pour cadres sup, pour fans de sport, pour niveau d’études identique, passion commune pour les scarabées à points rouges ou pour la danse basque, les plus de 50 ou les moins de 40. Le tout étant que tu t’y sentes bien.
  3. Trouver un endroit tranquille pour te balader sur le site : depuis la cuisine, le salon ou les toilettes, s’il s’avère que c’est le seul lieu où tu as la paix. Respire, tu es à l’abri, il ne peut rien se passer de grave,tu es le maître du jeu.
  4. Pour passer à l’oral, travaille ton écrit : Choisis ton pseudo avec soin et travaille ta story telling. Les deux sont censés refléter ce que tu es et ce que tu cherches. Trop flous ou trop « sensuels » ils attireront des profils qui ne correspondent pas vraiment à ce que tu cherches.
  5. Un peu de triche peut s’avérer nécessaire : c’est bien connu, il est tout à fait facile de tricher sur sa taille, son poids, la couleur de ses cheveux ou son âge. Chose que tout le monde fait, alors pourquoi pas toi ? Tu peux aussi mettre une photo en contre-jour, t’appeler Flo et vivre à Biarritz (alors que pas du tout : tu habites à Bayonne)
  6. Tu es le maître du jeu, sois aussi le maître du temps : C’est toi qui choisis le timing écran d’ordinateur (la chose peut vite devenir addictive : attention) / téléphone (c’est toi qui appelle donc c’est lui qui te donne son numéro)(et pas l’inverse)/ rendez-vous (voir plus bas). Il faut enchainer assez rapidement au risque de rester empêtrée dans une relation virtuelle où la mise en scène est de mise.
  7. Toujours organiser un 1er rendez-vous dans un lieu public, non isolé : ne jamais donner rendez-vous chez soi et ni demander de venir vous chercher en voiture. N’hésite pas à prévenir une amie du lieu où tu es. En général commence par prendre un verre et ne vous lance pas dans un diner tout de suite. Si la rencontre ne fonctionne pas ce sera plus facile d’y mettre fin.
  8. Donne-toi des limites : ne pas répondre à tous les contacts (on se fout totalement de la politesse), ne t’offusque pas non plus si quelqu’un ne te répond pas. Des limites de temps (inutile d’y passer 5 heures par jour au risque de devenir accro). Se dire j’y reste quinze jours ou jusqu’à samedi peut être une bonne solution pour oser faire des rencontres.
  9. Savoir ce que tu cherches chez un homme (bon, là, je n’énumère pas, à ton âge, tu sais …)
  10. L’essayer (beh oui, quoi ?)

Allez, bisous ma belle.

Pic by Tracey Hocking on Unsplash

 

Publicités

7 commentaires sur “Quinqua Power # 26 : les sites de rencontres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s