La parabole de la tarte aux pommes

Dans la vie, il parait qu’il faut savoir mesurer ses succès et ne pas se comparer. Que c’est mieux pour avancer.

Mesurer mes succès, j’y arrive. Je mesure parfois des trucs tellement insignifiants que j’ai un peu honte : m’asseoir au bureau avant 9h00, ne pas terminer le paquet de cacahuètes avant 17h50, écrire douze mots du prochain roman,  écrire un article en avance ou encore laisser trainer les chaussettes sous la table basse du salon… non, ça je ne peux pas. Je vais les mettre dans la panière et je reviens.

C’est bon, me revoilà. Je disais donc que je mesure des choses insignifiantes et que je m’en félicite. Il parait que le plus important étant de se féliciter de ses avancées pour avancer.

Dans mon autre vie, je disais à mes ouailles que lors de la définition des objectifs, il fallait identifier  ce que le succès signifiait. Blablabla. Histoire de ne pas passer à côté sans le voir. Blablabla. D’autres disaient qu’il fallait que les objectifs soient smart, alors je voyais une petite auto foncer à toute allure ou un mec super bien habillé, genre James Bond, mais en fait j’avais tout faux. Smart ça voulait dire : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel.

Prenons un exemple : réaliser une tarte aux pommes :

  • Spécifique : la clarté de l’objectif (réaliser une tarte aux pommes c’est spécifique alors que réaliser un dessert aux pommes l’est moins).
  • Mesurable : facile, elle existe ou pas, ta tarte aux pommes.
  • Atteignable : tu sais faire un tarte. C’est pas comme marcher sur la lune.
  • Réaliste : t’as des pommes, de la farine et un four en état de marche c’est réaliste.
  • Temporel : tu veux la tarte pour ce soir.

Une fois que tu as ton objectif smart, il faut mesurer le succès de l’objectif (la tarte aux pommes)  et il se mesure à deux ou trois choses :

Le plaisir : Succès il y aura, si et seulement si, tu entends des hum, des « il en reste? » ou des « tu me donnes ta recette? »

L’expérience : plusieurs possibilités pour mesurer l’expérience : le léchage des doigts ou la bagarre pour terminer la dernière part en sont deux, vous saurez en trouver d’autres.

La résolution de problème : tes gosses avaient faim, ils n’ont plus faim. A ce niveau de valeur tu es quelqu’un qui a la confiance de ses partenaires pour façonner leur avenir. Ton succès est lié à leur succès. Tu es donc une maman parfaite.

Devenir un partenaire stratégique : Le plus haut niveau de création de valeur est de devenir un partenaire stratégique de tes clients, heu, convives. Ce n’est pas un niveau facile à créer ou à maintenir. A ce niveau, tu aides tes clients à construire leur avenir. Heu, même avec une tarte aux pommes ?

Puis il faut se féliciter : de se fixer des objectifs atteignables, réalisables et d’avoir fait une tarte et pas un gâteau aux pommes, se féliciter de l’avoir faite aujourd’hui et pas à la saint Glinglin.

Nat, où veux-tu en venir avec ça ? Vous remercier d’aimer la tarte aux pommes que je façonne avec amour ici chaque jour, vous remercier des commentaires que vous laissez et qui, je le sais, demandent du temps et de l’engagement, vous remercier de passer ici avant de le faire ailleurs par exemple. Même les jours où je ne viens pas. C’est mon petit bonheur personnel du jour.

Quand on n’a pas grand chose à dire, on fait ce qu’on peut…

 

 

 

 

Publicités

9 commentaires sur “La parabole de la tarte aux pommes

  1. J’avoue je me sens smart (donc) quand,levée plus tôt que d’habitude j’ai vidé le lave-vaisselle, mis en route ou sorti une lessive,aéré puis fait ma chambre, je me suis douchée et j’ai enfilé ma tenue d’intérieur comme dirait ma maman, et là, dans un calme olympien, seule , je savoure en toute sérénité, contente et fière de ce petit succès personnel ( n’ayons pas peur des mots) mon petit dej en lisant mon journal -en papier ,Nathalie 😉 – le temps que j’ai gagné ! Comme toujours j’adore tes textes, c’est comme un film , je vois tout ce que tu décris.

    Aimé par 1 personne

  2. L’avantage de ta tarte aux pommes, c’est qu’elle est extensible, plus on est, plus elle grandit, et on peut tous et toutes se lécher les doigts sans même avoir à se bagarrer pour la dernière part puisqu’il y en a sans cesse. Cela n’enlève rien à sa saveur. Merci pour cette tarte aux pommes (mais d’où tu mets de la fleur d’oranger dans la tarte aux pommes ?)

    Aimé par 1 personne

  3. je ne connais pas ta tarte aux pommes, mais elle donne envie.. de mon côté, pas réalisable cette semaine : travaux dans la cuisine, pas de four en état de fonctionnement 😉
    mais je vais réfléchir à l’objectif smart du jour …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s