Récemment j’ai lu plusieurs articles sur Instagram. Il y a eu celui sur le feed instagram d’une blogueuse dans lequel elle disait qu’il ne serait jamais cohérent, jamais vraiment beau parce qu’elle n’avait pas de temps à y perdre, parce qu’elle avait sa vie à vivre. Il y a eu tous ceux qui râlaient sur les dérives d’Instagram, et ceux encore qui étaient en colère parce que les algorithmes avaient changé et qu’il était donc très difficile d’avoir une visibilité.

Publicités

Il y a toujours dans la vie d’un parent, le moment fatal où plus aucun enfant ne croit aux fadaises qu’il raconte. Je crois bien que l’heure a sonné. Mister T ne croit plus à tout un tas de choses que je me plaisais à lui raconter. Parce que ça c’était avant : « Mam, je suis vraiment très grand maintenant » me dit-il en penchant la tête sur le côté.

Il y avait super longtemps que je n’étais pas venue vous raconter des trucs de la plus haute importance et que vous mourrez d’envie de savoir. Ne rougissez pas, la curiosité est un bien joli défaut et comme je le dis souvent à Mister T « tu n’es pas curieux, tu veux savoir ». Donc voici un petit vendredi confession qui tombait un jeudi et qui parlait de livres, d’adoption et de recettes.