Vendredi matin je suis allée à l’aqua gym. Il était 7h30 quand je me suis réveillée et, pour la première fois depuis le début du printemps,  un soleil radieux inondait mon lit. C’était un heureux présage pour une journée de fin de semaine/début de week-end qui allait commencer par une séance d’aquagym.  Deux heures plus tard, je me suis retrouvée dans l’eau. Nous avions choisi cet horaire pour de sombres raisons d’ouverture de salon de coiffure en fin d’après midi où je pensais être d’une grande aide (ce qui n’a pas été le cas). D’ordinaire nous allons aquatrucquer en fin d’après-midi. Un tel changement d’horaire incluait quelques dommages collatéraux du plus haut intérêt pour l’existence de ce blog.

Publicités

Il est maintenant temps de revenir à nos petites chroniques sur la cinquantaine. c’est pas tout ça, mais on a encore des choses à se dire.

Tu le sais  déjà, la cinquantaine n’est juste avec personne, on peut la chopper à 48 ou à 52 ans. Tu sais aussi qu’à la cinquantaine on gagne des trucs, plusieurs trucs même, on est heureuses, on change de style, et on met en place une série de commandements, des mantras en quelque sorte.

Mais il y des choses dont il faut être consciente et éventuellement se méfier. Au moins, tu pourras pas dire que personne t’en a parlé.

À quelques minutes de la maison, il y a un centre de Thalasso. Souvent, pour aller à la plage (admirer le soleil couchant) (des fois qu’il le ferait pas le lendemain), nous passons devant. Quand nous sommes arrivés dans la région nous disions qu’une fois par trimestre nous irions nous prélasser et nous faire papouiller le dos. Las, ça faisait 6 trimestres que nous étions là, et pas une seule fois nous n’y étions allés.

À la faveur d’un cadeau d’anniversaire de GrandeChérie, elle et moi, avons enfin fait trempette. Cet article n’est pas du tout une collaboration avec le centre Bidule truc.