Il dit que c’est mieux s’il fait ses devoirs à l’étude, parce que des fois, quand il me pose une question, j’ai les yeux qui divaguent et je pense à autre chose ou que des fois, pas toujours, mais des fois, je lui demande d’apprendre des trucs sur les gaulois que la maîtresse elle n’a même pas dit et dont les copains se foutent éperdument. « Mais, mon chéri, tout le monde a envie de savoir ce qu’est un oppidum ». Il retrousse son nez, plonge son oeil dans le mien : « t’es vraiment sérieuse ? » me demande t-il.

Publicités

Cela fait plusieurs mois que je dors. Attention, quand je dis que « je dors » cela signifie que je dors plus de cinq heures d’une traite, parce qu’en dessous de cette limite je considère que je ne dors pas. Mon problème, c’est  les réveils nocturnes et l’incapacité à me rendormir une fois que le petit moteur de mon cerveau s’est mis en route. Les cernes, qui sont mon signe distinctif, n’ont pas encore complètement disparu. Loin s’en faut d’ailleurs. Ils squattent toujours mon visage mais j’ai bon espoir de les voir disparaître.

Pour commencer l’année, je vais vous livrer mes secrets véritables pour dormir et me rendormir. 11 secrets que vous ne connaissez pas.

Quand nous avons rencontré Mister T, il avait quatre ans. C’était en décembre (c’était demain en fait). Il ne croyait pas au Père Noël, il n’en avait jamais entendu parler, alors nous avons créé la légende de toutes pièces pour lui.  Dans le hall de l’hôtel l’immense sapin et les nombreux paquets déposés en guise de décoration nous ont bien aidés. Il faut dire qu’il avait  de bonnes raisons d’y croire au Père Noël puisqu’ en 2011, Mister T a gagné une famille et une cousine de coeur, Lily Gaï.

Hier, j’ai attrapé le tout nouveau calendrier de la Poste. Ça, voyez-vous, c’est un grand changement entre ma vie d’aujourd’hui et ma vie d’avant. Avant je ne voyais jamais le facteur. Même quand j’étais à la maison. Les 500 mètres à faire (en voiture) pour aller de la boite aux lettres à la maison s’il y avait un recommandé, étaient trop difficiles. Du coup, il me foutait la paix avec son calendrier. Le facteur d’aujourd’hui, je le vois presque tous les jours. Il me fait un signe de la main quand il passe en vélo. Du coup, j’ai un magnifique calendrier avec des moutons qui descendent d’une colline (qu’elle est même pas au Pays Basque). Il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui accroché chez Maminette. Vous pensiez que je parlais du facteur? Vous avez déjà vu un facteur accroché au mur de l’escalier ?