Oui, je sais, l’année dernière je vous ai fait râler. Je me souviens. Il y avait des ciels bleus des roses et mêmes des violets, il y avait des gambettes sur la plage, un tee-shirt en plein mois de décembre pendant nos cap ou pas cap. Oui, oui, je me souviens très bien. Attendez un instant, j’attrape les mouchoirs.

Publicités

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous parler des endroits blindés parce qu’ils sont à la mode, ou parce qu’il est de bon ton de s’y montrer, ou parce qu’ils ont déjà eu des articles (les mêmes depuis 2007). Aujourd’hui je vous embarque dans des endroits découverts par hasard, des endroits où on n’est pas obligé de négocier pour avoir une table, où on ne nous demande pas non plus de revenir déjeuner à 16h30, « parce que là, c’est full », des endroits où la gentillesse est de mise. Parce que tout de même, avec la gentillesse, c’est mieux.

1. Prendre le petit déjeuner sur la terrasse/balcon/devant la fenêtre grande ouverte

J’ai beau avoir une terrasse et un jardin, je ne prends que rarement le petit déjeuner dehors. Sauf en vacances. Par contre j’ouvre en grand la porte fenêtre, et là, devant le soleil qui se lève j’écoute les premiers bruits de la ville qui montent, le train au loin, les cloches qui sonnent, le flux des voitures, les oiseaux qui piaillent  et qui rendent mon silence encore plus agréable.

Ce matin là, nous avons pris la route en direction du Guipuzcoa, une province autonome basque, à 25 km à l’ouest de Donostia (San Sebastian), de bonne heure avec l’idée de découvrir Getaria (prononcez Guétaria). C’est l’avantage d’habiter ici, faire des sauts de puce pour changer d’air et s’immerger dans de nouveaux paysages. Encore une fois, nous n’avons pas été en reste.

Ça faisait un an qu’on disait que tout de même, il faudrait bien se tenter l’ascencion de la Rhune par le petit train. Mais vous comprenez, l’idée de faire la queue, l’idée de cohue, de mauvais temps une fois arrivés là haut, tout ça tout ça, ça nous refroidissait toujours un peu. Et puis, un matin, ça nous a pris comme ça. Hop! Et si on allait prendre le petit train de la Rhune?