Merci pour tous vos gentils commentaires sur l’article précédent. ils m’ont fait chaud au coeur !

Et comme, du coup j’avais la patate, je me suis dit qu’un petit vendredi confession ne serait pas mal pour terminer la semaine. Vous êtes partants ?

Publicités

Il dit que c’est mieux s’il fait ses devoirs à l’étude, parce que des fois, quand il me pose une question, j’ai les yeux qui divaguent et je pense à autre chose ou que des fois, pas toujours, mais des fois, je lui demande d’apprendre des trucs sur les gaulois que la maîtresse elle n’a même pas dit et dont les copains se foutent éperdument. « Mais, mon chéri, tout le monde a envie de savoir ce qu’est un oppidum ». Il retrousse son nez, plonge son oeil dans le mien : « t’es vraiment sérieuse ? » me demande t-il.

Je lui ai dit « t’inquiète, choisis le créneau horaire et on y va ». J’aime bien être grand seigneur. Ouais, eh bien sur ce coup-là je n’ai pas été très finaude. Elle a choisi Body Jam. Quand j’ai dit à ChériChéri que mardi j’allais faire du body jam, il s’est esclaffé « tu sais ce que c’est  ? » Non que je lui ai répondu.

Non, je ne savais pas ce que c’était, jusqu’à ce que je tape « body jam « dans le moteur de recherche.

Hier, j’ai attrapé le tout nouveau calendrier de la Poste. Ça, voyez-vous, c’est un grand changement entre ma vie d’aujourd’hui et ma vie d’avant. Avant je ne voyais jamais le facteur. Même quand j’étais à la maison. Les 500 mètres à faire (en voiture) pour aller de la boite aux lettres à la maison s’il y avait un recommandé, étaient trop difficiles. Du coup, il me foutait la paix avec son calendrier. Le facteur d’aujourd’hui, je le vois presque tous les jours. Il me fait un signe de la main quand il passe en vélo. Du coup, j’ai un magnifique calendrier avec des moutons qui descendent d’une colline (qu’elle est même pas au Pays Basque). Il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui accroché chez Maminette. Vous pensiez que je parlais du facteur? Vous avez déjà vu un facteur accroché au mur de l’escalier ?