Maël était un ange. Oh, un tout petit ange, mais un ange quand même. Il avait deux minuscules ailes accrochées dans le dos qu’il arrivait de temps en temps à actionner. Comme tous les anges, Maël avait un travail bien défini. C’est la règle au Paradis où chacun a une mission. Certains anges veillent sur les hommes, on les appelle les anges gardiens, d’autres annoncent des bonnes nouvelles, d’autres encore veillent. Maël, lui, était chargé de faire le ménage au paradis. Mais le paradis est bien propre. Il arrive bien, tous les 100 ou 200 ans, à Maël de ramasser une plume tombée au sol, ou un bout de nuage égaré dans un coin, mais c’est à peu près tout.

Publicités

Après Grégoire et Alice, voici Paul, le troisième personnage de mon potager.  J’ai avancé. J’ai arrosé et mis un peu d’engrais. L’histoire se fait plus précise. Les caractères aussi et je ne crois pas que tous ces personnages vont se rencontrer, en fait. Il y en a trop. Il faut que j’éclaircisse. C’est le problème du potager. Mais surtout, n’hésitez pas à me dire celui que vous préférez. Et partagez. On ne sait jamais. Et puis, avez-vous remarqué quelque chose de particulier dans la construction ?

Depuis quelques semaines, je travaille au potager.

Ce matin, j’avais envie de vous montrer ce que peut donner un premier jet de personnage quand je travaille dessus. Quatre personnages sont donc nés sous mes doigts. Je vais vous les présenter un à un. Si le coeur vous en dit, vous pourrez me dire lequel vous a le plus ému/touché/plu, celui dont vous voulez connaître la suite de l’histoire. En ce qui me concerne, je crois que mon choix est fait, celui qui m’a touché le coeur s’est avancé sur le chemin et m’a pris par la main. Depuis il m’a présenté sa famille et m’a raconté un bout de sa vie. À moi de lui inventer la suite.

Comme vous le savez, j’ai confié mon manuscrit (certains diront mon bébé et ils n’auront pas tout à fait tort) à ce qu’on appelle des bêta-lecteurs. Non, non, non, je vous voir venir, ils ne sont pas du tout bébêtes. Et moi je ne tourne pas en boucle. Ah, bon, vous trouvez ? Pourtant, je ne vous ai pas parlé d’écriture ou de roman depuis le 11 septembre dernier (j’ai vérifié).

Bref, passons à mes bêta-lecteurs, on est quand même là pour ça!