Je suis très heureuse de vous convier à un vendredi confession qui tombe un vendredi!

Une fois n’est pas coutume alors finissons la semaine en beauté!

Publicités

MOT D’EXCUSE : je n’ai pas encore corrigé vos copies. La correction définitive sera en ligne demain. En attendant les retardataires peuvent encore les faire. Et merci pour vos avis avisés en ce qui concerne le jour de parution des devoirs. Message personnel : je ne peux plus mettre deux articles le même jour, même si je l’ai déjà fait, il parait que je publie trop. Alors deux articles le même jour, il ne faut pas y penser!

Donc, voilà le vendredi confession qui tombait un lundi, mais qui n’a rien à voir avec celui qui devait paraitre vendredi. Les têtes en l’air vont croire qu’ils ne sont plus qu’à quelques heures du week-end. Les pauvres.

Je lui ai dit « t’inquiète, choisis le créneau horaire et on y va ». J’aime bien être grand seigneur. Ouais, eh bien sur ce coup-là je n’ai pas été très finaude. Elle a choisi Body Jam. Quand j’ai dit à ChériChéri que mardi j’allais faire du body jam, il s’est esclaffé « tu sais ce que c’est  ? » Non que je lui ai répondu.

Non, je ne savais pas ce que c’était, jusqu’à ce que je tape « body jam « dans le moteur de recherche.

Hier, j’ai attrapé le tout nouveau calendrier de la Poste. Ça, voyez-vous, c’est un grand changement entre ma vie d’aujourd’hui et ma vie d’avant. Avant je ne voyais jamais le facteur. Même quand j’étais à la maison. Les 500 mètres à faire (en voiture) pour aller de la boite aux lettres à la maison s’il y avait un recommandé, étaient trop difficiles. Du coup, il me foutait la paix avec son calendrier. Le facteur d’aujourd’hui, je le vois presque tous les jours. Il me fait un signe de la main quand il passe en vélo. Du coup, j’ai un magnifique calendrier avec des moutons qui descendent d’une colline (qu’elle est même pas au Pays Basque). Il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui accroché chez Maminette. Vous pensiez que je parlais du facteur? Vous avez déjà vu un facteur accroché au mur de l’escalier ?

Je ne sais vraiment pas pourquoi j’ai appelé cette rubrique « vendredi confession », parce que je ne la publie jamais le vendredi. Elle arrive toujours avant, ou juste après. Et puis aujourd’hui, je n’ai pas eu envie de corriger vos supers devoirs. Vous avez été nombreux et il y a même eu des petits nouveaux. Je me suis dit que je pouvais  laisser aux timides encore un peu de temps pour les faire et donc aujourd’hui ce sera un vendredi confession qui tombe un lundi. Et comme vous le savez déjà, dans le vendredi Confession, on parle salle de sport ou écriture et donc cette semaine ce sera :