Les devoirs•épisode je ne sais plus

Les semaines de quatre jours c’est chouette! Sauf que cette histoire de devoirs revient un peu trop vite à mon goût. On a à peine corrigé qu’il faut trouver de nouvelles idées.

  1. Votre semaine a été précise/pressée/précieuse ?
  2. Si vous deviez vous faire faire un tatouage, que choisiriez-vous ?
  3. Dans quoi allez-vous vous lancer ?
  4. Qu’est ce qui vous a choqué cette semaine ?
  5. Si vous habitiez au ciel, que prendriez-vous de haut ?

J’espère de tout coeur que les nouvelles arrivées cette semaine vont se prêter au jeu des questions des devoirs. Le but du jeu est toujours de répondre sans se prendre la tête, y prendre plaisir, y repenser si besoin, et puis allez renifler l’air du temps.

Joyeux week-end!

Pic by Alondra Olivas

C’était quand ?

C’est quand qu’il a commencé à t’aimer ? Lui.

Je n’en sais rien.

Peut-être était-ce dans cet échange de regard ce jour là, notre premier jour ensemble. Dans ma main qui le tenait pour partir en balade ou quand ma main, encore elle,  qui lui caressait le crâne et ses cheveux courts. Est-ce le jour où je l’ai pris contre mon cœur et l’ai serré aussi fort qu’il pouvait le supporter, jusqu’à ce qu’il arrête de pleurer silencieusement ? Est ce la première fois où je l’ai grondé et où je lui ai fait comprendre que je l’aimais tellement fort que je ne le laisserai pas devenir quelqu’un dont je ne puisse être fière. Est-ce ce jour là qu’il a commencé à m’aimer ? Le premier jour où il m’a dit maman ?

Est ce le jour où il a été tellement malade qu’il a pensé que je ne resterai jamais près de lui aussi longtemps, ce jour où je lui ai murmuré que ce n’était pas grave, que j’étais là, qu’il avait le droit d’être malade. Ou bien un de ces premiers matins où il n’osait pas se lever et restait sagement assis dans son lit à regarder ce qui l’entourait, ces matins là, où il savait que je n’étais pas loin et que, pour peu qu’il bougea légèrement, j’arriverai dans la seconde.

C’est peut-être les jours où je ne sais plus, les jours où je lui fais confiance et qu’il mène la danse de son sourire bizarre qu’il apprend à gommer pour un autre, plus conventionnel dans notre monde occidental. Ou bien est-ce les jours où je sais où l’on va et que je lui dis qu’ensemble ce sera mieux.

C’est quand qu’il a commencé à m’aimer ?

La première fois qu’il m’a dit je t’aime, ou la première fois qu’il m’a demandé pourquoi nous étions allés le chercher, lui et pas un autre ?

La première fois que je suis revenue le chercher à l’école ou bien la première fois où je suis arrivée en retard  et qu’il m’attendait derrière la vitre.

Ou alors, il y a quelques semaines, quand, après l’avoir grondé pour une broutille (être resté sur les écrans alors que le timer avait sonné depuis longtemps) tout est parti en quenouille. Ce jour là, à bout de souffle il m’a dit « sors de ma chambre je ne suis pas ton enfant ». J’étais préparée à « tu n’es pas ma mère ». Sa phrase m’a donc séchée. Je l’ai pris contre moi et lui ai rappelé que quand nous nous étions rencontrés les battements de mon coeur le calmaient très vite. On a renouvelé l’opération. Il s’est calmé en une minute chrono. « Tu n’es peut-être pas mon fils mais moi, je suis ta mère, il n’y a que le coeur d’une maman qui puisse avoir cette magie là » lui ai-je dit.

Mais, il ça il le savait déjà.

Un petit retour en Adoptie, il y avait longtemps…

 

La correction des devoirs de l’espérance

Que voulez-vous les jours fériés me font perdre le fil des semaines. La correction arrive. Un peu tard je vous l’accorde mais elle est là.

  1. Quel animal ne pourriez-vous avoir chez vous, même pour une heure ? (Merci Coco) Un dragon de Komodo. Parce que voyez-vous j’ai testé les chauve-souris, les serpents, les araignées, les souris pas chauves, les insectes inconnus, les salamandres, les chats, puces, tiques et chiens, les chouettes hulottes, les hiboux et rien de tout ça ne m’indispose réellement.
  2. Quel est le petit plus que vous vous autorisez après avoir terminé de manger ? (Merci Ariane) En ce moment j’avoue pas grand-chose. je file me laver les dents sitôt le repas avalé pour m’éviter toute velléité de fringale. Mais sinon, ce serait plutôt chocolat noir noisettes.
  3. Pourquoi aimez-vous faire les devoirs ? (Merci Anne-Laure) Pour venir à votre rencontre et prendre cinq minutes pour me poser.
  4. Quel enseignant vous a le plus marqué ? ( Merci Anne-Laure) Mr Grobuis, prof de philo au contour sans doute pas très net, mais quand on a dix-sept ans on ne s’arrête pas à ce genre de choses. Il m’a offert un livre sur le théâtre grec que j’ai adoré et que j’ai toujours.
  5. Qu’est ce qui vous apaise ? (Merci Aurore) Regarder l’océan ou le jour qui se lève.

Je garde de Christiane qui a répondu via facebook ce qui l’apaise : « baignade à l’eau de mer avec ensuite un bon mojito préparé maison , une séance massage avec Nièves la meilleure d’Ibiza . Des mains en or , une connaissance du corps hors du commun et ensuite un bon bouquin lu en plein soleil entre 2 rochers« , forcément…. de Cathy qui elle aussi a répondu via Facebook sa prof d’italien au collège, de Karinne ce qui l’apaise aussi, le prof de Jodie, de Anne-Laure pourquoi elle aime faire les devoirs, le prof de Marieal, et celui de ChristelleA (avec des raisons totalement différentes), l’animal (génétique) de Guilou, la réponse de Peeka à la question 1, et la réponse 5 d’Aurore, la réponse d’Ariane à sa question sur les devoirs, la séance de relaxation de Claude, ce que Kiki s’autorise à la fin du repas, la nostalgie de Caroline, le « tout ce qui bouge vite » de Coco, je n’y avais pas pensé en ces termes, mais c’est tout à fait ça en fait. mais je ne vois vraiment pas à quel endroit tu as rencontré des chauves-souris ?

Bravo au carré de chocolat noir ou blanc avec ou sans noisettes et au serpent qui remportent la plupart des suffrages.

Et puis, bonne semaine à toutes, les fesses desserrées et les doigts décroisés. On va pouvoir respirer quelque temps, deux ou trois jours seraient déjà pas mal.

Pour revoir la liste des jolies choses d’Avril, c’est ici

 

{So long Avril }

C’est déjà le retour des So long avec celui d’Avril 2017.

Moi, j’aime bien le mois d’avril. Pas seulement parce que les jours rallongent, les fleurs poussent dans les jardins, les jupes raccourcissent, les oiseaux chantent qui sont autant de raisons de l’aimer, vous en conviendrez.  Si j’aime bien avril c’est aussi peut-être parce qu’un 14 avril j’ai rencontré mon amoureux, il y a 33 ans ? Peut-être. Ce serait une bonne raison. Ou parce qu’il y a quinze jours de vacances scolaires ? La chasse aux oeufs ?

Avril a tenu ses promesses encore une fois. En cela avril est constant.

Les cinq articles que vous avez préférés ce mois-ci sont :

  1. Je suis à la salle
  2. La saison du demi pêche
  3. Vendredi confession
  4. En vrac et pas dans l’ordre #6
  5. Les secrets véritables des couples qui durent

 

Les devoirs de l’espérance

Permettez-moi cette intrusion un peu sibylline dans la vie politique, mais aujourd’hui je pense qu’on a tous vraiment besoin d’un peu d’espoir. Pour ne pas basculer, ne pas reculer, ne pas devenir ce pays qui, ne pas regarder nos voisins lundi matin en ce demandant si eux, parce que nous non, mais il faudra bien que certains aient franchi la ligne pour que. Si jamais.

  1. Quel animal ne pourriez-vous avoir chez vous, même pour une heure ? (Merci Coco)
  2. Quel est le petit plus que vous vous autorisez après avoir terminé de manger ? (Merci Ariane)
  3. Pourquoi aimez-vous faire les devoirs ? (Merci Anne-Laure)
  4. Quel enseignant vous a le plus marqué ? ( Merci Anne-Laure)
  5. Qu’est ce qui vous apaise ? (Merci Aurore)

Bon week-end, serrez les doigts et puis les fesses.

Pic by Jerry Kieswietter

 

{Play List}

Pour écrire, j’ai une manie qui ne plait qu’à moi. J’écoute de la musique.

Bah, vous allez me dire, écouter de la musique, on le fait tous, et on aime tous ça.

Hum, hum. Demandez donc à ceux qui vivent avec moi, parce que j’écoute Ma musique en boucle. Genre dix chansons pas plus. Toute la journée.

C’est un peu comme si le générique se mettait en route. Tout de suite après la musique, il y a mes images qui débarquent et mes doigts qui racontent.

Mes pauvres enfants regardent leur programme préféré et soudain, une musique s’élève. Ma musique. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le son est toujours à fond. À ce moment là de l’histoire, ils éteignent la télé, non, mes enfants ne râlent pas, et ils montent jouer à la console. Au troisième étage, il parait qu’on n’entend pas trop, si on ferme toutes les portes. Ce qu’ils font avec application. Seule,  je claque alors des doigts ou je me lève et je danse et je chante. Pour couvrir le son , et bien, en fait, je crois que je hurle. Le tout avec une moue de canard.

Je ne suis pas folle vous savez, en général je passe assez inaperçue.

En ce moment il y a des travaux dans le jardin. En sortant chercher le courrier, j’ai trouvé que les maçons avaient un sourire en coin un peu trop appuyé. J’ai rejoué le cours de la matinée et là, j’ai compris. Ils avaient dû me voir, peut-être même m’entendre, lors du passage de ça. Surtout à environ 45 secondes de la fin, parce que j’ai un roulé des épaules et un balancement de la poitrine que je vous laisse imaginer. Depuis, je tire les rideaux et je travaille dans le noir.

Vous voulez écouter le générique, c’est à dire le titre sans lequel rien de tout ça n’aurait été possible ? et bien le voilà.

Vous allez l’avoir dans la tête toute la journée? Ne me remerciez pas c’est cadeau! La suite au prochain épisode.

J’avais prévu de vous donner le titre du livre et puis, je n’ai pas su où le mettre. La prochaine fois ?

Ah, bon on n’est pas vendredi ? Et bien tant pis je vous colle un vendredi confession, un jeudi, soyons fous!

Pic by Clem Onojeghuo

La correction des devoirs

  1. Quand vous a t-il déçu pour la dernière fois ? Chaque fois qu’il fait une réprimande aux enfants. Je ne sais pas l’expliquer. Je l’entends et je me dis qu’il est moins piquant avec ses collaborateurs, qu’il y met plus de formes. Heureusement que ce n’est pas souvent et puis, dommage que les enfants n’aient pas une fiche de paye!
  2. Quel parfum portez-vous ? Je suis en phase de transition après avoir porté le même été comme hiver pendant près de quinze ans. Alors je cherche, je renifle et je ne choisis pas.
  3. Le dernier coup de fil de votre vie (même à sa messagerie) serait pour (sauf enfants, mari, parents)(il faut bien corser les choses) (sinon, j’aurais toujours les mêmes réponses) (attention je vous vois, vous tordez le nez) : À Dieu sans doute. Pour m’assurer qu’il ne s’est pas trompé et pour négocier quelques jours de plus.
  4. Quelle est votre couleur de vernis à ongles favorite ? Nude. Le mademoiselle d’Essie tient la route.
  5. Quel était votre plan de carrière personnel ? Alors un plan de carrière personnel c’est « quand je serai grande je serai mariée avec deux enfants , j’habiterai…. » et n’a aucun rapport avec le travail que l’on fait. Donc, en ce qui me concerne c’était « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. J’en voulais 3 (Maya, Louise et Sidonie ou Quentin, Félix et Basile). Absolument pas quatre (j’étais intimement persuadée que quatre enfants faisaient divorcer les parents), je voulais un enfant adopté en Asie, habiter dans une grande et vieille maison dans une grande prairie. On va dire que mes rêves de petite fille n’allaient pas au delà de 47 ans. Je ne vois que ça. À 47 j’ai quitté le 47 pour le 64. Suspens jusqu’à mes 64….

Merci d’être venue faire vos devoirs en ce long week-end.

Je garde le parfum de Jodie, la déception de Claude par rapport au printemps, le plan de carrière d’Anne-Laure, la déception de Karine, la déception de Palomino face aux devoirs du week-end, et celle de Corinne (que j’ai éprouvée il n’y a pas plus tard que deux semaines), les passionnantes réponses de Christelle 02, le corail de Marieal, le bleu d’ariane et son plan de carrière en cours de ficelage, le parfum de Peeka, Eau de Rochas qui a longtemps été celui de ma soeur de So et celui de ma Bretagne et moi (je l’ai bien aimé celui-ci), le rouge-noir sublime de ChristelleA,  le plan de carrière de Chrystel (je confirme), les orteils de Guilou (je confirme aussi).

Bonne semaine à toutes. Du coup, ils vont revenir encore plus vite les devoirs…