Je crois que, sans vraiment m’en rendre compte, j’ai commencé une nouvelle catégorie d’articles sur ce blog : L’écriture, pourquoi, comment ? Vous comprendrez sans doute le moment venu pour quelles raisons je me suis attelée à cela, mais pour l’instant, laissez-vous faire, on fait le chemin ensemble.

Publicités

Le jour de ta naissance, je ne sais pas ni où j’étais, ni avec qui. Peut-être que je marchais dans les champs, le nez au vent. Peut-être que je travaillais, que j’avais le nez dans les papiers. Peut-être que c’était un dimanche. Peut-être que c’était en mars ou en décembre. Peut-être que c’était en septembre. Le 29.

Voilà. On va dire que c’était le 29 septembre.

Dans la vie, je suis plutôt quelqu’un de fidèle. Je ne suis pas de celles qui changent facilement, et ça marche pour tout un tas de choses.  Par exemple ça marche avec le parfum. J’aime bien être cette fille dont le sillage pourrait être son essence. Alors avant de changer de parfum je fais trois pas en avant et je recule illico. Parce que changer de parfum, n’est-ce pas aussi se changer. Nous ?

Comme vous le savez, j’ai confié mon manuscrit (certains diront mon bébé et ils n’auront pas tout à fait tort) à ce qu’on appelle des bêta-lecteurs. Non, non, non, je vous voir venir, ils ne sont pas du tout bébêtes. Et moi je ne tourne pas en boucle. Ah, bon, vous trouvez ? Pourtant, je ne vous ai pas parlé d’écriture ou de roman depuis le 11 septembre dernier (j’ai vérifié).

Bref, passons à mes bêta-lecteurs, on est quand même là pour ça!