Je trouve que vos devoirs deviennent de véritables œuvres d’art. Vos réponses sont super stylées, me font rire et réfléchir. Je les adore! C’est pour ça que j’ai pris un peu de temps pour faire la correction.

Publicités

Même dans mon ancienne vie, je puisais allègrement dans les règles Pixar pour trouver l’inspiration de changer les concepts. Innover. Modifier. Mon meilleur ami m’a dit un jour « en fait toi, t’es une créatrice qui se laisse enfermer. »Je n’ai jamais eu la sensation d’être emprisonnée parce que justement je ruais dans les brancards pour tout foutre en l’air et recommencer. Même aux endroits où on ne m’attendait pas. Surtout dans ces endroits là.

Alors, vous comprendrez aisément qu’encore aujourd’hui, pas une semaine ne passe sans que je ne les lise. Les 22 règles Pixar. Parce que je suis certaine qu’elles peuvent tout à fait illustrer la vie. Simplement et sans qu’on ne soit obligé d’écrire, de créer ou d’inventer. Si ce n’est, sa propre vie.

Après Grégoire et Alice, voici Paul, le troisième personnage de mon potager.  J’ai avancé. J’ai arrosé et mis un peu d’engrais. L’histoire se fait plus précise. Les caractères aussi et je ne crois pas que tous ces personnages vont se rencontrer, en fait. Il y en a trop. Il faut que j’éclaircisse. C’est le problème du potager. Mais surtout, n’hésitez pas à me dire celui que vous préférez. Et partagez. On ne sait jamais. Et puis, avez-vous remarqué quelque chose de particulier dans la construction ?